La Kényane Brigid Kosgei a maintenu sa domination sur le marathon de Londres en remportant, dimanche, cette course pour la 2e année consécutive en 2 h 18 min 58 sec, devançant l’Américaine Sara Hall et sa compatriote, championne du monde, Ruth Chepngetich.

Cette 40e édition du marathon de Londres, reportée d’avril à octobre en raison de la crise sanitaire, a été courue à huis clos sur une boucle de 2,15 km.

Lors d’une course disputée en partie sous la pluie et par 9 degrés de température, Kosgei a réussi à se débarrasser de sa compatriote Chepngetich au 32e kilomètre avec une montée en puissance décisive et franchir la ligne en 2 h 18 min 58 sec, le 26e meilleur chrono de l’histoire du marathon de Londres.

L’Américaine Sara Hall comptait 2 min 15 de retard sur la tête de course au semi-marathon. Elle a réalisé un finish spectaculaire en dépassant la championne du monde Ruth Chepngetich dans la dernière ligne droite, finissant en 2 h 22 min 01.

Avec cette victoire, Brigid Kosgei confirme ainsi sa mainmise sur le marathon mondial après avoir explosé le record du monde à Chicago en octobre 2019 (2h14:04). Elle compte désormais quatre victoires sur les marathons majeurs (deux à Chicago, deux à Londres) ces trois dernières années.