Les services décentralisés de la police judiciaire de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) ont diligenté, sous la supervision des parquets compétents, des enquêtes judiciaires à l’encontre de 49 candidats, dont six filles et quatre mineurs, pris en flagrant délit de triche à l’examen régional unifié de la première année du baccalauréat qui s’est déroulé le 08 juin.

Quarante-trois des candidats ont été arrêtés en flagrant délit de triche à l’examen, indique la DGSN dans un communiqué, relevant que les six autres personnes ont été interpellées pour des actes constituant des infractions de droit commun. Les opérations de fouille effectuées dans le cadre de ces affaires ont permis la saisie de 45 téléphones portables, cinq écouteurs liés à des appareils informatiques et un lecteur audio “Ipod”, suspectés d’être utilisés dans les actes de triche, précise la même source.