Le Heat de Miami a remporté (115-104) le troisième match de la finale NBA 2020 aux dépens des Los Angeles Lakers pourtant favoris, dimanche chez Disney World, réduisant l’écart à 2-1 avant leur 4e confrontation prévue mardi.

Le Heat, dont c’est la 6ème finale en 15 ans (trois ont été remportées en 2006, 2012, 2013), a réalisé un véritable exploit grâce à Jimmy Butler et en l’absence de ses deux cadres, Bam Adebayo, non remis de ses tensions cervicales, et Goran Dragic, qui souffre d’une aponévrose plantaire au pied gauche.

L’équipe a pu compter sur son leader Jimmy Butler, une nouvelle fois au four et au moulin, en témoigne son énorme triple-double (40 pts, 11 rbds, 13 passes).

Après le match N.2, il avait enjoint les siens à ne pas abandonner, à jouer plus dur. Il a montré l’exemple et ses partenaires l’ont suivi pour parvenir à relancer cette finale.

La première équipe à quatre victoires sera sacrée championne.