Après avoir déployé des robots et des drones pour lutter contre la pandémie de Covid-19, les autorités sanitaires rwandaises ont décidé de se servir des chiens renifleurs dressés pour détecter les personnes positives au Covid-19.

Un protocole d’accord vient d’être signé dans ce sens, à Kigali, entre le directeur général du Rwanda Biomedical Center (RBC), Sabin Nsanzimana, et l’ambassadeur d’Allemagne au Rwanda, Thomas Kurz.

“Identification olfactive du Covid-19 à l’aide des chiens” est la nouvelle approche qui sera adoptée dans la lutte contre la pandémie au Rwanda, en s’inspirant notamment des expériences de l’Allemagne et de la Finlande.

L’utilisation des chiens renifleurs vise à identifier les cas positifs au Covid-19 dans les espaces publics et à répondre à la demande grandissante des tests de dépistage rapide et non invasif, a déclaré à la presse le directeur général du RBC, soulignant que cette nouvelle méthode permettra de réduire significativement les délais, encore trop élevés, pour l’obtention d’un dépistage par RT-PCR.

“Ce projet accélèrera nos capacités de test, en particulier dans les lieux publics où des tests de masse seront nécessaires”, a-t-il dit, ajoutant que “les chiens renifleurs ont un taux de détection de 94%”.

De son côté, l’ambassadeur d’Allemagne au Rwanda, s’est réjoui de ce partenariat et de la coopération avec le Rwanda. “Nous sommes heureux de mener ce combat ensemble contre le Covid-19”, a-t-il déclaré.

A partir du début du mois prochain, les agents de la riposte se déplaceront avec ces chiens renifleurs, dans les endroits publics, pour détecter les cas positifs, pendant cette période de relance des activités économiques, selon le RBC.

D’après les derniers chiffres du ministère rwandais de la Santé, le pays des mille collines compte à ce jour 5.665 cas confirmés de contamination au Covid-19, dont 5.164 guérisons et 47 décès.