Les Etats-Unis et le Maroc sont en mesure de s’aider mutuellement pour la réalisation de davantage de succès, de sûreté et de prospérité, a affirmé, mercredi à Rabat, le chargé d’affaires à l’Ambassade américaine au Maroc, David Greene.

“Aujourd’hui, nous célébrons nos liens culturels, mais à tous les égards – économiques, diplomatiques et militaires- nous sommes vraiment en mesure de nous aider mutuellement pour apporter davantage de succès, de sûreté et de prospérité à nos deux pays, et ce faisant, aider toute la région”, a indiqué Greene dans une déclaration à M24 à l’ouverture officielle de l’exposition “De voix et de pierre-200 ans d’Histoire au bâtiment de la Légation américaine et au Maroc”.

Les Etats-Unis et le Maroc se sont soutenus en tant qu’alliés et amis depuis plus de 200 ans, a indiqué le diplomate, revenant sur le cheminement des relations bilatérales depuis la reconnaissance de l’indépendance des Etats-Unis par le Maroc en 1777.

Greene a, dans ce cadre, rappelé que le Royaume a été le premier pays à reconnaître les États-Unis, précisant que Washington et Rabat n’ont jamais eu de cesse de coopérer dans les différents domaines, notamment diplomatique, économique et culturel.

“Les Etats-Unis ont toujours été aux côtés du Maroc dans sa quête de l’indépendance après la seconde guerre mondiale. Ces relations se sont aussi renforcées et approfondies”, a-t-il poursuivi, soulignant au passage “l’histoire partagée” du Maroc et des Etats-Unis pendant la deuxième guerre mondiale et la guerre froide.

Il a, dans ce sillage, indiqué qu’avec l’organisation dans le Royaume de l’exercice combiné maroco-américain “African Lion 2021”, le plus large exercice du Commandement des États-Unis pour l’Afrique sur le continent, “le partenariat entre les deux pays embrasse tous les domaines possibles, devenant ainsi plus dense et plus solide”.