Infomediaire Maroc – La transformation agricole en Afrique est au centre de la 5ème édition du “Forum Africa Agri” ouverte, ce lundi à Libreville, avec la participation de nombre de professionnels de secteurs et décideurs venus de plusieurs pays dont le Maroc.

Initié par le groupe marocain ‘‘I-conférence’’, en partenariat officiel d’OCP Africa et le ministère gabonais de l’agriculture, ce forum de deux jours se veut une plate-forme d’échange entre plus de 400 professionnels du secteur et décideurs autour de défis de la transformation de l’agriculture africaine, avec un focus particulier sur les enjeux de l’investissement, du financement et des partenariats publics privés.

Ce conclave sera marqué par des panels sur les défis de la transformation agricole en Afrique, la stimulation de l’investissement dans l’agriculture pour accélérer la transformation, les nouveaux modèles de financement de l’agriculture, l’innovation et la modernisation du secteur.

Intervenant à l’ouverture de ce forum, le ministre gabonais de l’agriculture et de l’élevage, Biendi Maganga-Moussavou a relevé que l’agriculture africaine qui doit nourrir le continent, constitue le levier le plus sûr pour sortir l’Afrique de la pauvreté, notant que ce secteur en a le potentiel mais il faut y consacrer des ressources importantes. Et d’ajouter que le thème de cette édition : “transformation agricole, le défi africain”, interpelle les gouvernements africains à prendre la pleine mesure de l’importance d’assurer ensemble une sécurité alimentaire et nutritionnelle panafricaine d’ici 2030, relevant que cet objectif passe par l’augmentation massive des productions agricoles et des changements transformationnels des systèmes alimentaires pour une prospérité partagée entre Africains d’abord et entre l’Afrique et les autres continents.

Pour sa part, la Commissaire de l’Economie Rurale et de l’Agriculture de l’Union Africaine (UA), Josefa Leonel Correia Sacko a relevé l’importance d’assurer la sécurité alimentaire aux Africains à travers l’adaptation de l’agriculture aux besoins de la population, notant que le continent a pris connaissance de l’importance de ce secteur pour à la fois réduire la facture énormes des importations des produits agricoles et faire de ce secteur un nouveau créneau pour la création d’emploi aux jeunes.

Le groupe OCP, leader mondial sur le marché du phosphate et de ses dérivés, contribue à nourrir une population mondiale grandissante en fournissant des nutriments essentiels à la croissance des plantes. Il œuvre à la vision d’une agriculture durable et prospère en augmentant les rendements agricoles tout en préservant les sols.

Après les quatre premières éditions organisées à Abidjan, l’Africa Agri Forum a décidé de s’ouvrir sur l’Afrique centrale en portant son choix sur la capitale gabonaise Libreville.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence de plusieurs membres du gouvernement gabonais, notamment le premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet et des chefs de missions diplomatiques accrédités au Gabon, dont l’ambassadeur du Maroc à Libreville, Abdallah Sbihi.

Rédaction Infomediaire.