Infomédiaire Maroc -L’Arabie Saoudite a condamné fermement, mardi, les ingérences iraniennes dans les affaires intérieures du Maroc.

“Le gouvernement du Royaume d’Arabie Saoudite condamne avec vigueur les ingérences iraniennes dans les affaires intérieures du Maroc, à travers sa milice terroriste du Hezbollah qui entraine des éléments du pseudo ‘polisario’ afin de déstabiliser la sécurité et la stabilité du Royaume du Maroc frère”, affirme un responsable du ministère saoudien des Affaires étrangères, cité par l’agence saoudienne de presse.

“Le Royaume d’Arabie Saoudite sera à côté du Royaume frère du Maroc pour tout ce qui menace sa stabilité, sa sécurité et son intégrité territoriale”, a-t-il souligné, notant que l’Arabie Saoudite “confirme son soutien au Royaume du Maroc frère afin d’assurer sa sécurité et stabilité, y compris dans sa décision de rompre ses relations avec l’Iran”.

…Tout comme les Emiratis…

L’Etat des Emirats arabes unis a réaffirmé, mardi, sa position aux côtés du Maroc contre les ingérences iraniennes dans les affaires intérieures du Royaume. “Nous sommes aux côtés du Maroc dans la défense de ses causes nationales et contre toutes les ingérences iraniennes dans les affaires intérieures du Royaume”, a souligné sur son compte Twitter le ministre d’Etat Emirati pour les Affaires étrangères, Anouar Karkach. “Notre politique appuyant le Maroc est une coutume instaurée par Feus Cheikh Zayed et SM Hassan II que Dieu ait leurs âmes en Sa Sainte Miséricorde et notre position demeure constante pour le meilleur et pour le pire”, a-t-il ajouté.

…Et les Bahreïnis aussi

Le ministre bahreïni des Affaires étrangères, Cheikh Khaled Bin Ahmed al-Khalifa, a annoncé, hier soir, que son pays soutient la décision du Maroc de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran. “Nous soutenons le Maroc à chaque fois que les circonstances l’exigent comme il le fait constamment vis-à-vis de nous. Nous appuyons avec force sa décision pertinente de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran, en raison de son soutien à ses ennemis et de sa collaboration avec le mouvement terroriste Hezbollah”, a souligné le chef de la diplomatie bahreïnie, dans un Tweet posté sur son compte Tweeter.

Rédaction Infomédiaire