La Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de Marrakech (RADEEMA) investira pour la période 2021-2025, plus de 1,6 milliard de Dirhams (MMDH) pour la réalisation de nombreux projets visant le renforcement de l’infrastructure d’eau, d’électricité et d’assainissement liquide.

Ces données ont été révélées lors du Conseil d’Administration (CA) de la RADEEMA tenu le 29 décembre dernier, sous la présidence du wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, en présence du président de la Commune Kasbah Mechouar et du vice-président de la Commune Urbaine de Marrakech, indique la RADEEMA dans un communiqué, faisant savoir que cette réunion de travail a été marquée par l’approbation, à l’unanimité, de ce programme d’investissement (2021-2025) d’une enveloppe de 1,605 MMDH et du budget de 2021 d’un montant de 458,7 millions de DH (MDH).


Ces projets visant le renforcement de l’infrastructure et la sécurisation de l’alimentation, concernent le renforcement et l’extension de la conduite sud d’eau potable (100 MDH) ainsi que la réalisation des travaux de renouvellement du réseau d’eau potable (75 MDH), la réalisation des travaux d’extension du réseau d’assainissement liquide, notamment le Collecteur Sidi Brahim (30 MDH) et du collecteur Tassoultante (35 MDH), précise-t-on de même source.

Il s’agit aussi de l’équipement de l’unité de séchage solaire des boues par la technologie photovoltaïque (20 MDH), de l’amélioration des ouvrages relatifs aux postes sources électriques et des répartiteurs (39 MDH), ainsi que du renforcement et renouvellement du réseau MT (54 MDH).


Toujours dans le cadre de ses engagements environnementaux, la RADEEMA s’est inscrite dans la réalisation d’un projet de Développement Durable visant l’irrigation de 26 espaces verts de la ville pour une superficie globale de 307 Hectares, dont 228 seront irrigués par l’eau épurée issue de la Station d’épuration des eaux usées (STEP) de Marrakech (64,7 MDH), lit-on dans le document. Lors de cette rencontre de travail, le Directeur Général par Intérim de la RADEEMA, Salaheddine Mountassir, a souligné que ce programme ambitieux a été élaboré pour mieux répondre aux exigences de la cité ocre, avant de passer en revue les réalisations accomplies au titre de l’année 2020, le programme d’investissement 2021-2025 et le budget de l’année 2021 permettant de fournir en continu, un service de qualité aux habitants de Marrakech.


Et de relever que la RADEEMA, durant la période 2015-2020, a réalisé une enveloppe d’investissement de 1,974 MMDH, dont plus de 240 MDH réalisé en 2020.


Cet ambitieux programme, visant à renforcer et fiabiliser l’infrastructure d’eau, d’électricité et d’assainissement liquide de Marrakech, a concerné notamment, la réalisation du nouveau complexe hydraulique 30.000 m3 RAM RAM, la mise en service des projets d’extension de la STEP et de l’usine de séchage solaire des boues, la réalisation de plus de 80% des travaux relatifs au nouveau poste source STEP (225 KV / 20 KV – 2 x 70 MVA) ainsi que le renforcement et l’extension des réseaux par la pose de plus 1655 km (électricité: 750 km, eau potable: 534 km et assainissement liquide: 371 km).


La régie s’est investi également dans la digitalisation de ses outils de gestion via la dématérialisation des procédures notamment commerciales par le développement des plateformes numériques “@gence en ligne RADEEMA”, “RADEEMA MOBILE” et “e-Invest RADEEMA”, destinée aux investisseurs, tient à relever la même source. Et de poursuivre que l’exploitation de cette plateforme digitale a nécessité un développement du système d’information de la Régie et sa sécurisation par la mise en place d’une politique de sécurité de l’information, préparant ainsi la régie à une nouvelle certification selon le référentiel NM ISO 27001.


Parallèlement à ce grand chantier de transformation digitale et grâce à la performance de son SMI, la RADEEMA a réussi sa migration de l’OHSAS 18001 vers l’ISO 45001, lui permettant de maintenir sa triple certification QSE ainsi que l’accréditation de son laboratoire d’analyse d’eau potable selon la NM ISO 17025, note le communiqué.

Lors de cette session, le CA a autorisé la Régie à intensifier les travaux de réhabilitation des réseaux d’eau potable et d’assainissement liquide de la médina intra muraux, et ce dans le cadre du projet de valorisation du patrimoine de l’ancienne médina de Marrakech et à conclure une convention ayant pour objet la délégation de la supervision des projets d’assainissement liquide au profit des communes dans le territoire de la Région, se situant en dehors du périmètre d’action de la Régie.