L’Office national de l’Électricité et de l’Eau potable (ONEE) a procédé, mardi, à la mise en service d’un projet de renforcement et de sécurisation de l’alimentation en eau potable de la ville de Meknès.

 

Dans un communiqué, l’ONEE précise que ce projet, d’un coût de 540 millions de dirhams, permet le transfert d’un débit de 250 l/s d’eau potable depuis la station de traitement existante de Fès “Aïn Nokbi” jusqu’à la ville de Meknès desservant ainsi une population d’environ 720 000 habitants.

 

Intervenant à la veille d’Aïd Al Adha, cette réalisation caractérisée par un accroissement significatif de la demande en eau potable, comprend les principaux ouvrages, à savoir 70 km de conduites de diamètres variant entre 1800 mm et 900 mm, trois (3) stations de pompage et deux (2) réservoirs de mise en charge d’une capacité totale de 2000 m3, précise le communiqué.

 

Ce projet constitue la tranche prioritaire du grand projet d’alimentation en eau potable des villes de Fès et Meknès à partir du barrage Idriss premier, en cours de développement avec une enveloppe de 1,7 milliard de dirhams, et dont l’achèvement des travaux est prévu au cours du premier semestre 2021, poursuit l’ONEE, qui souligne que cette nouvelle mise en service vient s’ajouter aux autres projets dont le démarrage de l’exploitation est intervenu récemment, notamment au niveau des villes d’Ouarzazate, d’Al Hoceima, de Guercif, d’Oujda, d’Immintanoute et d’Amizmiz, et ayant permis d’accompagner l’accroissement de la demande en eau potable pendant l’Aïd Al Adha et la période estivale.

 

Ces réalisations, témoigne de la mobilisation continue de l’Office pour assurer la continuité des services d’électricité, d’eau potable et d’assainissement liquide dans le contexte exceptionnel de l’état d’urgence sanitaire de lutte contre la Covid-19, s’inscrivent dans le cadre du programme de renforcement de l’approvisionnement en eau potable au niveau national, conclut le communiqué.