Un confinement d’au moins quatre semaines s’appliquera à Paris et d’autres régions françaises dès vendredi soir à minuit, afin de freiner l’épidémie du Covid-19, dont la progression s’accélère fortement, a annoncé jeudi le premier ministre Jean Castex.

La nouvelle mesure concerne les huit départements de l’Ile-de-France dont la capitale Paris, les cinq départements des Hauts-de-France, ainsi que les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l’Eure, a expliqué le chef du gouvernement lors de la conférence hebdomadaire consacrée à faire le point sur la situation sanitaire dans le pays.

“Les mesures que nous prenons aujourd’hui ont vocation à s’appliquer pendant au moins les 4 prochaines semaines”, a déclaré Jean Castex.
“C’est le temps nécessaire pour qu’elles produisent un effet suffisant sauf si bien entendu si des résultats positifs significatifs étaient constatés dans l’intervalle, c’est aussi le temps qu’il nous faut par ailleurs pour atteindre un premier palier très important dans la vaccination des plus vulnérables”, a déclaré Castex qui était accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran.

“Ces mesures pourront être étendues à d’autres parties du territoire”, a prévenu le premier ministre.

Les écoles resteront ouvertes dans ces départements tandis que les règles dans les lieux de culte resteront inchangées, a fait savoir Castex, ajoutant que les déplacements seront encadrés mais selon des règles plus souples que lors des confinements de mars et novembre dernier.

Le couvre-feu sera maintenu mais l’heure de début va passer de 18 heures à 19 heures «notamment en raison de l’heure d’été» et s’appliquera à partir de samedi à tous les départements, a ajouté Jean Castex, notant que les déplacements inter-régionaux dans les départements concerné par le confinement seront interdits.

En outre, le premier ministre a fait savoir que les sorties en extérieur seront autorisées sans limitation de temps mais dans un rayon de 10 km.

S’agissant des commerces, seuls ceux vendant des biens et des services de première nécessité seront autorisés à ouvrir, a indiqué le chef du gouvernement, faisant observer que cette notion de bien de première nécessité sera étendue aux livres et à la musique, ce qui permettra aux libraires et aux disquaires de rester ouverts.

Par ailleurs, Jean Castex a indiqué que depuis le début de la campagne de vaccination en France, 5.748.698 de personnes ont reçu au moins une injection, faisant observer que près de 45% des personnes de plus de 75 ans ont reçu une première injection, près d’une personne sur deux.

Il a souligné que le gouvernement maintient son objectif de vacciner 30 millions de personnes d’ici mai-juin, notamment en raison des “livraisons qui arrivent”, annonçant par la même occasion que les injections du vaccin d’AstraZeneca reprendront dès vendredi après-midi.

De son côté, le ministre de la Santé est revenu sur les indicateurs sanitaires dans les régions concernées par les nouvelles mesures.

Il a prévenu que le nombre de patients “en réanimation va encore augmenter» dans les prochaines semaines, appelant ses compatriotes à “tenir” et à “soutenir nos soignants”.

Dans ce sens, le ministre a fait état d’une chute libre des décès et des cas graves chez les personnes âgées et en Ehpad, attribuant ce résultat aux “effets de la vaccination”.