Trois ans après son adhésion à l’Union africaine, le Maroc se prépare à occuper l’un des postes clés au sein de l’une des structures phares de l’organisation continentale. Le Royaume a désormais dans le viseur le très influent poste de secrétaire général du Parlement panafricain.

Et selon Yabiladi, c’est Abdelkader Ennaji, un diplomate à l’ambassade du Maroc en Afrique du sud qui vient de recevoir le soutien du bureau de la Chambre des conseillers, qui serait candidat à succéder au Gambien Yusupha Jobe. Ce dernier a été, d’ailleurs, limogé en novembre 2019 pour ‘‘détournement de fonds’’ suite à un audit ordonné par les chefs de l’Etat de l’Union africaine lors du Sommet de Nouakchott de juillet 2018.

Pour rappel, le secrétaire général est le véritable administrateur du Parlement panafricain dont le siège est en Afrique du sud. Il est aidé dans l’exercice de ses fonctions par deux adjoints.

Les travaux de la 33ème session ordinaire de son Assemblée se tiendront du 21 janvier au 10 février 2020 dans la capitale éthiopienne, Addis Abeba.