Un total de 97 projets d’un investissement global dépassant les 11,19 milliards de DH ont été identifiés dans le cadre de la mise en œuvre du programme de développement régional (PDR) de Fès-Meknès, a indiqué, lundi à Fès, le président de la région, Mohand Laenser.

Intervenant lors de la session ordinaire du conseil régional Fès-Meknès au titre du mois de mars, Laenser a précisé que la région contribuera à hauteur de 3,62 MMDH pour la réalisation de ces projets, élaborés suite à la définition des projets prioritaires inscrits dans le PDR, objet d’un contrat-programme entre l’État et la région.

Les projets qui font partie de ce contrat, qui sera signé bientôt après approbation de toutes les parties, concernent l’amélioration de l’attractivité économique des espaces territoriaux de la région (4,25 MMDH), l’appui aux secteurs productifs, l’emploi et la recherche scientifique (3,79 MMDH), la réduction du déficit social et des disparités territoriales (2,2 MMDH) et la valorisation du secteur culturel, des sites touristiques et la protection des ressources naturelles (938,49 MDH), a-t-il détaillé.

Par ailleurs, Laenser a fait état du lancement, en 2019, de 57 marchés, dont 37 dans le domaine de la réduction des disparités spatiales et sociales dans le monde rural, ajoutant que l’ouverture des plis a concerné 52 marchés d’un montant global de 340 MDH dans plusieurs secteurs.

Les secteurs ciblés sont les routes rurales (29 projets pour 277,91 MDH), l’électrification rurale (6 projets-15,81MDH) et l’eau potable (13 projets-30,59 MDH), ainsi que le secteur social (4 projets-14,82 MDH).

Le conseil régional a procédé également au titre de l’année 2019 au transfert de 234,42 MDH à l’Agence régionale d’exécution des projets (AREP) pour la réalisation de projets dans ces mêmes secteurs et contribué à la réalisation d’autres dans le cadre de 27 conventions de partenariat en débloquant 207 MDH. ‘’Ce chiffre porte à 781 MDH le total des investissements réalisés par le conseil régional de Fès-Meknès, au titre de l’année 2019’’, a précisé Laenser.

Outre la présentation de la situation de mise œuvre du budget au titre de l’année 2019, la session ordinaire du Conseil de la région Fès-Meknès au titre du mois de mars a été consacrée à l’examen et l’approbation d’une série de conventions de partenariat.

Il s’agit, entre-autre, d’une convention de partenariat sur le plan d’orientation des zones logistiques sur les court, moyen et long termes de la région, ainsi qu’une convention de coopération pour la promotion de l’efficacité énergétique et le développement de l’utilisation des énergies renouvelables dans la région. Cette dernière tend la mise en place des bases d’un partenariat destiné à mettre en application la stratégie énergétique nationale.

Les autres conventions portent notamment sur l’extension de l’hôpital psychiatrique Ibn Al Hassan de Fès, l’assistance urbanistique liée aux études des plans de mise à niveau dans le monde rural et la délégation de la gestion de terrains de proximité réalisés par la Région.

Lors de cette session, il a été aussi question d’une convention de partenariat en vue de participer à la construction et l’entretien de la zone industrielle durable réservée aux usines intelligentes ‘’Fès Smart Factory’’. Ce projet vise à développer des activités industrielles et améliorer leur productivité en recourant aux concepts et outils de l’industrie ‘’4.0’’, avec le soutien du Fonds des Zones Industrielles Durables (FONZID)