Infomédiaire Maroc – Les premiers labels du système de labellisation du circuit de distribution des pièces de rechange automobiles ont été décernés à dix sept entreprises, jeudi à Rabat, lors d’une cérémonie organisée par le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique.

Il s’agit de 17 entreprises spécialisées dans la production et la commercialisation des pièces de rechange automobile, couvrant 36 points de vente, à savoir Afrique Cables, Global Engines, Copima, Maghreb Accessoires, Siprof, Kaufmann S.A, Caronway Maroc, Getcomar, Autodistribution Maroc, Foramag, Technoglass, Somadeco, NTN-SNR Maroc, Saint-Gobain Développement Maroc, Standard Auto Accessoires, Voiturestore.ma et Misfat Maroc.

Le système de labellisation “Salamatouna” est une marque collective de certification, ayant pour objectif de lutter contre la contrefaçon par la labellisation des entreprises respectant le règlement d’usage en termes de traçabilité et de conformité aux normes des pièces de rechange automobile commercialisées intervenant dans le circuit de distribution des pièces de rechange automobiles.

S’exprimant à l’occasion de la remise des premiers lablels “Salamatouna”, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy a indiqué que ce système de labellisation qui s’applique aux intervenants dans le circuit de distribution des pièces de rechange concerne tous les types de véhicules et est basé sur le respect, la traçabilité et la conformité des pièces de rechange aux normes de qualité.

Ce label vise également à protéger le consommateur et à assurer la sécurité du citoyen, tout en consolidant l’offre des pièces de rechange au Maroc, a-t-il souligné.

Il a par ailleurs salué la prise d’initiative des entreprises labellisées qui ont été soumises à un processus de labellisation rigoureux, notant que ces 17 entreprises feront l’objet de contrôles inopinés réguliers afin de s’assurer du respect des normes de qualité.

Le ministre n’a pas manqué de dénombrer, à cette occasion, les nombreux avantages que présente ce label pour les entreprises du secteur automobile particulièrement de la pièce de rechange.

“Salamatouna” atteste de la qualité “irréprochable” des pièces de rechange chez les importateurs et les fabricants labellisés et leur permet d’être reconnus par la clientèle qui est confiante que leurs produits ont été contrôlés, a-t-il dit.

Lancé en octobre 2017, le label “Salamatouna” est le fruit d’une collaboration publique-privée, initiée dans le cadre du Comité national pour la propriété industrielle et anti-contrefaçon (CONPIAC), en vue de lutter plus efficacement contre la contrefaçon, de renforcer l’organisation de la distribution des pièces de rechange et d’assurer la sécurité du consommateur, en lui permettant d’identifier les entreprises qui commercialisent des pièces de rechange authentiques.

La plateforme www.salamatouna.ma mise en place à cet effet, référence les entreprises labellisées sur l’ensemble du territoire et fournit également le géolocalisation des poins de vente de pièces de rechange labellisés. Cette plateforme développée et administrée par l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) permet aussi de gérer le processus de labellisation des entreprises.

La demande de labellisation est adressée à l’Institut marocain de normalisation (IMANOR) qui examine la recevabilité de la demande puis elle est soumise à un audit initial pour s’assurer de la traçabilité et de la conformité des pièces aux normes de qualité.

Le droit d’usage du label est octroyé par un Comité de labellisation présidé par le ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique. Le Comité peut aussi décider du retrait ou de la suspension du label, suite à des contrôles inopinés, des labellisés qui ne respectent plus les conditions définies dans le règlement d’usage.

Rédaction Infomédiaire