Près de 550 démarches et mesures ont été engagées par le Maroc pour lutter contre les répercussions économiques et sociales de la Covid-19 et accompagner la mise en oeuvre du confinement, a indiqué la ministre de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali.

 

Lors de la réunion extraordinaire tenue à distance et à l’initiative de la commission de la femme arabe, mercredi, relative à “l’étude les effets du coronavirus (Covid-19) sur la femme et la fille … opportunités et défis”, la ministre a souligné que les circonstances exceptionnelles associées à la lutte contre les répercussions de la Covid-19 ont exigé un haut niveau de patriotisme, d’engagement, de solidarité, de coopération et de créativité nationale, afin de trouver les solutions adéquates pour contrer la propagation de cette pandémie et faire face à ses répercussions sanitaires, économiques et sociales.

 

Citée par communiqué du ministère de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, elle a mis en exergue l’adaptation de différents programmes à la nouvelle situation, le suivi continu des personnes les plus exposées à la pandémie et l’accompagnement sur le terrain pour la protection des tranches vulnérables, mettant en avant l’adaptation de l’industrie marocaine face à cette situation exceptionnelle.

 

En outre, El Moussali a abordé les différentes mesures et initiatives d’urgence pour la protection des tranches vulnérables, notamment les enfants en situation de rue, les personnes en situation de handicap, les femmes et les filles en situation difficile, les personnes âgées et les personnes en situation de rue.

 

El Moussali a rappelé le lancement d’un plan national de protection de l’enfance, ainsi qu’une campagne nationale numérique de sensibilisation pour protéger les femmes et les filles de toutes les formes de violence, notamment en période de confinement et promouvoir les valeurs de paix et de sérénité au sein de la famille.

 

Elle a mis en relief la mise en place de la plateforme “Kolona Maak” dédiée à l’écoute, au soutien et à l’orientation des femmes et des filles en situation de précarité et le lancement d’une campagne de sensibilisation numérique.

 

La ministre a souligné que les centres de protection sociale ont joué un rôle important dans les programmes du ministère de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, à travers plusieurs initiatives et procédures au profit des enfants, des personnes âgées et des personnes handicapées au sein des institutions.

 

El Moussali n’a pas manqué de présenter les mesures mises en place par le Royaume pour contrer la pandémie de la Covid-19, sous les directives de SM le Roi Mohammed VI, mettant en relief la prise en charge des quelques 7.000 citoyens marocains bloqués à l’étranger, le soutien de près de 5 millions de ménages impactés par la pandémie et des milliers d’employés en arrêt temporaires de travail.

 

Cette réunion a également été l’occasion de rappeler les initiatives du Royaume au niveau international, notamment le soutien au pays africains conformément aux instructions du Roi, en accordant des aides médicales aux pays africains frères, permettant un partage d’expériences et de bonnes pratiques et visant à établir un cadre opérationnel afin d’accompagner leurs efforts dans les différentes phases de gestion de la pandémie, souligne la même source.

 

La ministre a, d’autre part, salué les médias nationaux pour la sensibilisation aux risques de la pandémie et aux mesures de précautions, ainsi que leur rôle dans la diffusion des décisions et mesures mises en place par le gouvernement pour lutter contre les répercussions économique, sociale et sanitaires de la Covid-19, mettant en lumière les valeurs de solidarité et d’entraide dont a fait preuve le peuple marocain dans son ensemble.