Les échanges commerciaux entre le Sénégal et la Chine ont été chiffrés à 1 580 milliards de francs CFA (2,4 milliards euros) en 2018, en hausse de 3,7 pc par rapport à l’année précédente, a fait savoir le ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott.

“La Chine est un partenaire commercial privilégié du Sénégal”, a déclaré le ministre lors de l’ouverture, mercredi, d’un Forum économique sénégalo-chinois à Diamniadio (à 30 km de Dakar) en présence du vice-gouverneur de la province du Sichuan, Wang Ning.

Le gouvernement sénégalais encourage le partenariat entre les deux pays en offrant aux investisseurs chinois des opportunités d’investissement, a poursuivi le ministre, avant de se féliciter de l’apport des entreprises chinoises dans la réalisation de la première phase du Plan Sénégal Emergent (PSE) à travers la réalisation du Parc industriel de Diamniadio et de l’autoroute à péage Thiès-Touba.

“Dans la seconde phase du PSE, l’Etat sénégalais souhaite que des partenariats soient noués entre le secteur privé national et le secteur privé chinois”, a-t-il dit, relevant que l’Etat sénégalais va faciliter ce genre de partenariat et essayera d’organiser davantage le secteur privé national pour contribuer non seulement au capital mais aussi à l’expertise pour réaliser des projets gagnant-gagnant.

Le Forum sénégalo-chinois a vu la participation d’une trentaine d’opérateurs économiques chinois évoluant dans différents secteurs d’activités, notamment les énergies et les infrastructures.

Un des principaux objectifs de cet événement est de promouvoir la destination Sénégal, auprès du secteur privé notamment, chinois, et de favoriser des partenariats mutuellement bénéfiques entre les acteurs privés sénégalais et leurs homologues chinois.