Le Conseil communal de Marrakech a tenu, récemment, une session extraordinaire consacrée à l’examen et à l’approbation notamment de la prorogation des contrats de gestion déléguée des services de propreté et de transport urbain.

 

Cette session s’est déroulée en présentiel en deux séances séparées, après l’annonce du plan du déconfinement progressif et l’assouplissement des restrictions de l’état d’urgence sanitaire, instauré par les autorités compétentes pour enrayer la propagation de la pandémie de la Covid-19.

 

Au cours de la première séance, tenue le 26 juin dernier, le Conseil a adopté le prolongement exclusif du contrat relatif à l’exploitation du service du transport urbain par autobus, conclu avec la société “ALSA”, pour une année supplémentaire (du 1er juillet 2020 au 30 juin 2021).

 

Cette décision vise à assurer la continuité du service du transport urbain, en attendant le parachèvement des procédures de création du Groupement des collectivités territoriales pour le transport urbain et intra-urbain, et la mise en place de ses structures.

 

Le Conseil a, en outre, validé la prorogation jusqu’au 31 décembre 2020 des contrats en vigueur avec les trois entreprises chargées de la gestion du service de propreté à Marrakech, qui devraient prendre fin le 15 septembre prochain.

 

Ce prolongement s’explique par le fait que les sociétés délégataires ne peuvent pas entamer leur activité le 15 septembre. D’où cette décision du Conseil pour garantir la continuité du service en attendant la conclusion de nouveaux contrats.

 

Par ailleurs, le Conseil a approuvé l’amendement des points 7 et 49 de son règlement intérieur et pris connaissance de la situation sanitaire au niveau de la cité ocre dans le contexte de la pandémie de la Covid-19, notamment en termes d’interventions, des mesures préventives entreprises et de coordination entre les services communaux et les services extérieurs compétents.