La Maison Blanche a annoncé tard dimanche soir que les forces américaines dans le nord de la Syrie allaient se retirer de la région avant une offensive militaire turque imminente. “Aujourd’hui, le président Donald J. Trump s’est entretenu par téléphone avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. La Turquie poursuivra bientôt son opération prévue dans le nord de la Syrie.

Les forces armées des Etats-Unis ne soutiendront ni ne participeront à l’opération et les forces des Etats-Unis, après avoir vaincu le ‘califat’ territorial de l’Etat islamique, ne seront plus dans les environs immédiats”, a indiqué la Maison Blanche, dans un communiqué.

“Le gouvernement des Etats-Unis a demandé à la France, à l’Allemagne et à d’autres pays européens, dont sont originaires de nombreux combattants de l’Etat islamique capturés, de les reprendre, mais ils ne l’ont pas voulu et ont refusé’, a souligné le communiqué, notant que “les États-Unis ne les garderont pas pendant de nombreuses années et au prix de grandes pertes pour leurs contribuables”.