Infomédiaire Maroc – Le Conseil d’administration de l’Agence urbaine El Jadida-Sidi Bennour a procédé, vendredi, à l’installation d’un comité d’audit, “une 1ère” au niveau national pour ces établissements.

L’installation dudit comité, fait saillant de la 9ème session du Conseil d’administration de l’Agence, va l’élever au rang “des établissements pionniers en matière d’application du code des bonnes pratiques de gouvernance”, s’est-on réjoui au cours de cette réunion, en présence des gouverneurs des provinces d’El Jadida et de Sidi Bennour.

En ouverture de cette session, sanctionnée notamment par l’approbation du budget 2018, l’inspecteur général du ministère de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire national, Abdelghani Abouhani, a souligné la contribution de l’Agence à la dynamique urbanistique sans précédent que connaissent les deux provinces, louant ses efforts en termes de gestion immatérielle des demandes d’autorisations.

Il a qualifié ces progrès de “référence” et de “révolution” dans la région de Casablança-Settat, mettant en exergue l’accompagnement effectif de l’aménagement territorial par la création des études spécifiques et l’encadrement de la lutte contre l’habitat anarchique.

Evoquant les principaux axes du bilan 2017, le directeur de l’Agence urbaine, El Mostafa Laaraich, a indiqué que, dans un souci de couverture totale des provinces d’El Jadida et de Sidi Bennour, son établissement a réalisé 66 études relatives aux documents d’urbanisme, précisant que 51 documents sont déjà homologués ou en cours et les 15 restants en cours d’étude.

S’agissant des études générales et spécifiques, l’Agence a totalisé, l’année dernière, 46 études portant sur la valorisation et la sauvegarde du patrimoine, la mise à niveau et la qualification urbaines, la restructuration et le développement rural.

Au titre de l’exercice écoulé, un total de 3 338 dossiers de demandes d’autorisations de construire, de lotir et de morceler a été instruit, avec un taux de satisfaction de dont 80%, notant que ces projets signifient la mobilisation de 2 500 ha de foncier et une enveloppe de près de 6,8 milliards de dirhams, qui permettront de créer plus de 2 700 logements et 4 159 lots.

Par ailleurs, le directeur de l’Agence urbaine a fait état de l’instruction, dans le cadre de la commission régionale de dérogation, de 45 projets, dont 23 dossiers ont été traités favorablement pour des financements de 3,5 milliard de dirhams.

Quant au contrôle des infractions, 282 missions ont été effectuées, donnant lieu à des visites dans 2 364 chantiers et l’établissement de 955 infractions, souligne la même source.

 

IM