Le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune a procédé, samedi, à la nomination de l’universitaire Abdelaziz Djerad, Premier ministre.


Selon la présidence algérienne citée par l’agence de presse “APS”, le chef de l’Etat algérien a chargé Djerad de former un nouveau gouvernement.


Dans des déclarations à la presse, Djerad, qui a pris ses fonctions lors d’une cérémonie de passation de pouvoirs avec Sabri Boukadoum, qui avait assuré l’intérim de ce poste, après la démission de Noureddine Bedoui, a souligné “la nécessité de travailler avec l’ensemble des compétences nationales, des cadres et des citoyens et citoyennes” en vue de relever les défis et sortir de cette période délicate que traverse le pays. 


Diplômé de l’institut des sciences politiques et des relations internationales d’Alger en 1976 et Docteur d’Etat en sciences politiques de l’université de Paris en 1981, il est né à Khenchela le 12 février 1954.


Djerad, qui a enseigné dans plusieurs établissements universitaires en Algérie et à l’étranger, a occupé plusieurs responsabilités dont celle de Directeur de l’Ecole nationale d’administration (ENA) d’Alger de 1989 à 1992, de conseiller diplomatique à la présidence de 1992 à 1993, et de secrétaire général de la présidence (1993-1995).


Le nouveau Premier ministre a également occupé les postes de directeur général de l’Agence algérienne de coopération internationale (1996-2000) et de secrétaire général du ministère des Affaires étrangères (2001-2003)