Le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg, a démissionné lundi après une année tumultueuse, au cours de laquelle l’avionneur américain a dû faire face à une série de revers, notamment des retards et de nombreux problèmes avec son avion 737 MAX et son vaisseau spatial Starliner.

Muilenburg sera remplacé par David Calhoun comme PDG à compter du 13 janvier 2020, a annoncé l’entreprise dans un communiqué.

Boeing a expliqué qu’”un changement de direction était nécessaire pour restaurer la confiance dans l’entreprise au moment où elle s’efforce de rétablir ses relations avec les régulateurs, les clients et toutes les autres parties prenantes”.

“Je crois fermement en l’avenir de Boeing et du 737 MAX. Je suis honoré de diriger cette grande entreprise et les 150.000 employés dévoués qui travaillent dur pour créer l’avenir de l’aviation”, a souligné, pour sa part, Calhoun, cité dans le communiqué.

Muilenburg, 55 ans, était devenu PDG de la plus grande entreprise aérospatiale au monde en juillet 2015. Il a également occupé le poste de président mais a quitté ce poste en octobre.

Le 737 MAX de Boeing, qui a été conçu pour être le principal avion commercial de la compagnie, a été immobilisé dans le monde entier depuis mars 2019 après deux crashs mortels de l’avion.

Le Starliner, un vaisseau spatial que la société construit pour transporter des astronautes de la NASA vers la Station spatiale internationale a également mal fonctionné la semaine dernière lors de son tout premier voyage dans l’espace. Le vol d’essai sans équipage devait être le dernier test majeur avant d’être enfin prêt à transporter des humains. Starliner accuse déjà des années de retard