La brève présence de deux observateurs militaires de la Minurso au soi-disant congrès du polisario à Tifariti “n’implique aucune position politique” de leur part ou de la Minurso, qui reste “strictement impartiale dans l’accomplissement de son mandat”, a affirmé ce lundi Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l’ONU.

“Le 19 décembre, dans le cadre de leur suivi régulier de la situation (au Sahara) en appui au mandat de la Minurso, deux observateurs militaires des Nations-Unies basés au site de leur équipe à Tifariti ont décidé de visiter le lieu” du soi-disant congrès du polisario, a expliqué le porte-parole lors de son point de presse quotidien à New York.

Les deux observateurs “sont partis peu après” et sont retournés au site de leur équipe, a ajouté M. Dujarric, affirmant que “leur brève présence à cet événement n’implique aucune position politique de la part des observateurs ou de la Minurso, qui reste strictement impartiale dans l’accomplissement de son mandat”