Les autorités sanitaires canadiennes ont recommandé mardi d’élargir l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca contre la Covid-19 aux personnes âgées de 65 ans et plus.

Le ministère canadien de la Santé avait donné, fin février, son feu vert pour l’utilisation du vaccin suédo-britannique pour les personnes âgées de 18 à 64 ans, précisant que les essais cliniques ne donnaient pas assez d’information sur son efficacité pour les personnes de 65 ans et plus.

Pour expliquer cette nouvelle recommandation, le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) indique avoir pris en compte trois études récentes démontrant la sécurité et l’efficacité de ce vaccin chez les 65 ans et plus, en particulier contre les cas graves comme l’hospitalisation.

Chez “les adultes de 65 ans et plus qui ont reçu une dose d’AstraZeneca, les données d’observation ont révélé une réduction du risque de maladie symptomatique et d’hospitalisation qui semble atteindre un niveau comparable à celui observé dans les essais cliniques chez les adultes âgés de 18 à 64 ans”, ajoute le centre dans un communiqué.

Le CCNI a en outre recommandé l’utilisation de vaccins à ARN messager, Pfizer-BioNTech et Moderna, “en priorité aux populations qui sont le plus à risque de maladie grave et de décès et le plus à risque d’exposition à la COVID-19”.

Le vaccin d’AstraZeneca a été suspendu dans plusieurs pays européens en raison des “effets secondaires possibles” comme des caillots sanguins et des hémorragies cutanées.

Mardi, l’Agence européenne des médicament (EMA) s’est dite “fermement convaincue” des bénéfices du vaccin AstraZeneca contre la COVID-19.

Outre, le vaccin suédo-britannique, le ministère canadien de la Santé a approuvé ceux de Pfizer/BioNTech, de Moderna et de Johnson & Johnson.