Infomédiaire Maroc – Les entreprises algériennes, à l’inverse de leurs homologues tunisiennes et marocaines, sont encore à la traîne en ce qui concerne le taux de numérisation, a souligné Hakim Cherfaoui, responsable de la commission TIC au Forum des chefs d’entreprises algériennes (FCE).

“Avec à peine 15% d’entreprises connectées à internet, moins de 8% qui sont dotées de leur propre site web, 2% disposant d’un catalogue de produits en ligne et quelque 200 à 250 sites marchands dédiés au E-commerce (données publiques de 2014), notre économie, à l’inverse de ses voisines immédiates (Maroc et Tunisie) et tant d’autres du monde arabe ou d’ailleurs, n’est pas prêt de devenir moins étanche au monde du numérique”, a déploré Cherfaoui, apportant ainsi un cinglant démenti aux propos ahurissants du ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel selon lesquels le “Doing business” n’est possible qu’en Algérie.

“Nous ne sommes pas en retard, nous sommes en décalage de phase”, a ajouté ce responsable, cité par le journal “El Watan”, relevant que ce constat s’applique merveilleusement à d’autres filière.

…Et le Doing Business aussi

Le rapport Doing Business 2017, que publie la Banque Mondiale, classe l’Algérie à la 156ème place sur 190 pays que regroupe cette étude, avec une piètre performance de 47,76 points sur 100, loin derrière le Maroc, qui arrive à la 68ème place avec 68,5 points, meilleur score dans la région du Maghreb, et la Tunisie 77ème avec 64,89 points.

Le classement de Doing Business est connu pour sa rigueur scientifique dans la mesure où il passe au crible le cadre réglementaire s’appliquant aux PME dans 190 économies en évaluant notamment dans quelles conditions elles peuvent lancer leurs activités, avoir accès à l’électricité, au crédit ou payer leurs impôts.

Il ressort de cette étude que le climat des affaires en Algérie souffre toujours d’une grande complexité dans le domaine de la création d’entreprises, de l’obtention des permis de construire et en matière fiscale.

Rédaction Infomédiaire