La cérémonie de passation des pouvoirs entre M. Chakib Alj, nouveau président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), et son prédécesseur, Mohamed Bachiri, s’est déroulée vendredi à Casablanca.

Dans une déclaration à la MAP, le président par intérim sortant, Bachiri, a félicité son successeur de son élection à la tête de la CGEM au terme d’une Assemblée générale ordinaire élective, à l’issue de laquelle le binôme candidat unique composé de Alj et Mehdi Tazi a raflé 4.122 voix (96,18%).

Il a également salué le leadership dont il fait montre comme homme d’affaires chevronné, capable de comprendre les préoccupations des entreprises, d’y apporter des solutions et de contribuer à booster la croissance économique du Maroc.

Pour sa part, Alj a remercié son prédécesseur d’avoir mené à bien sa mission, tout en lui rendant un hommage appuyé pour sa gestion réussie de la période de transition qu’a traversée la CGEM.

« Nous avons beaucoup d’espoir. Nous allons mettre tout en œuvre pour défendre l’ensemble des entreprises, toutes tailles confondues, dans toutes les régions du Royaume », a-t-il déclaré avec enthousiasme.

Le nouveau patron des patrons a été élu pour un mandat de trois ans renouvelable une fois.

Natif de Casablanca, il a entamé son parcours professionnel en 1987 en dirigeant la Société Nouvelle des Moulins du Maghreb.

Il a, par la suite, créé plusieurs entreprises à travers le Royaume, d’abord dans son métier de base, la minoterie puis dans la production de farine et de semoule ou encore dans la plasturgie