Infomédiaire Maroc – Un mémorandum d’entente a été signé mardi, à Marrakech, entre la Société financière internationale (IFC) et la wilaya de la région Marrakech-Safi avec comme objectifs d’améliorer le climat des affaires et de renforcer la compétitivité des entreprises, contribuant ainsi à stimuler la croissance et accélérer la création de richesse et d’emplois dans la région.

 

En vertu de ce protocole d’entente, signé par le wali de la région Marrakech-Safi, Karim Kassi Lahlou, et le vice-président de l’IFC pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Sergio Pimenta, cette institution financière internationale appuiera le Centre régional d’investissement (CRI) de Marrakech-Safi, dans l’identification et la mise en œuvre de moyens pour stimuler les investissements, améliorer la compétitivité des entreprises locales et renforcer les normes de gouvernance.

 

L’IFC s’engage aussi à aider le CRI de Marrakech-Safi à examiner les freins au développement du secteur privé de la région et conseillera les responsables sur la manière de créer des opportunités économiques, en particulier pour les femmes et les jeunes.

 

Ces travaux sont considérés comme prioritaires pour renforcer l’attractivité régionale et créer des emplois.

 

Intervenant à cette occasion, Kassi Lahlou a mis en exergue le potentiel de développement économique que connait la région de Marrakech-Safi, tout en rappelant ses facteurs d’attractivités.

 

Il a en outre, souligné que la région connait un grand essor économique, une forte dynamique de création de la richesse dans les secteurs moteurs de la croissance économique régionale, relevant que la signature de ce protocole d’accord permettra à l’ensemble des acteurs locaux de travailler en synergie par l’amélioration du “Doing businesse international”.

 

L’opérationnalisation de ce protocole d’accord sera menée par le CRI de Marrakech-Safi dans le cadre du Comité régional de l’environnement des Affaires (CREA), a-t-il rappelé.

 

“Le potentiel économique de la région Marrakech-Safi est considérable”, a affirmé Kassi Lahlou, relevant qu’ “avec le soutien de l’IFC, nous continuerons d’améliorer l’environnement des affaires pour favoriser le développement des entreprises, l’innovation et la création d’emplois”.

 

La région Marrakech-Safi est le cinquième pôle économique du Maroc. Elle contribue à hauteur de 9% à l’économie nationale.

 

“Au Maroc, le secteur privé peut être un puissant moteur de développement économique en particulier dans les régions périphériques”, a affirmé pour sa part, Sergio Pimenta.

 

Et de faire savoir que ce projet aidera les entreprises locales à réaliser leur plein potentiel afin de créer des emplois et des opportunités économiques pour les habitants de la région Marrakech-Safi.

 

Pour rappel, ce projet a été rendu possible grâce au soutien du Secrétariat d’Etat suisse à l’économie. Pour en maximiser l’impact, il sera réalisé en étroite collaboration avec la Banque mondiale.

 

L’IFC, membre du Groupe Banque mondiale, est la plus importante institution internationale d’aide au développement dédiée au secteur privé dans les pays émergents.

 

Elle collabore avec plus de 2.000 entreprises à travers le monde et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d’opportunités dans les zones les plus sensibles de la planète.

 

Au titre de l’exercice 2018, les financements à long terme d’IFC dans les pays en développement ont atteint plus de 23 milliards de dollars et ont permis de mobiliser les capacités du secteur privé pour contribuer à mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée.

 

Le CRI est l’interlocuteur privilégié des investisseurs et des créateurs d’entreprises au niveau régional.

 

Il assure le rôle de “Guichet unique” en matière d’aide à la création d’entreprises et d’accompagnement des investisseurs dans l’ensemble de leurs démarches administratives pour l’obtention des autorisations nécessaires à l’aboutissement de leurs projets.

 

Dans le cadre de la réforme en cours sur les CRI, ceux-ci sont appelés à agir en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés pour l’amélioration du climat des affaires et l’impulsion économique territoriale.

 

Rédaction Infomédiaire