Le groupe émirati e& (ex Etisalat) a publié un communiqué en réaction à la sanction financière imposée à Maroc Telecom.

Dans ce communiqué, le groupe a exprimé son inquiétude face aux diverses infractions réglementaires et décisions judiciaires qui, selon lui, limitent la capacité de Maroc Telecom à concurrencer efficacement sur le marché. Ces limitations ont entraîné des pertes dépassant 1,2 milliard de dollars au cours des dernières années, précise-t-on.

Le communiqué souligne que « toutes les options » restent ouvertes concernant son investissement dans Maroc Telecom​.

Pour rappel, le Tribunal de commerce de Rabat avait condamné l’opérateur historique des télécommunications, Maroc Telecom (IAM), à verser 6,4 milliards de dirhams à Wana Corporate (Inwi) pour pratiques anticoncurrentielles. IAM avait fait appel de la condamnation en janvier dernier.

Le mercredi 3 juillet, la Cour d’appel de commerce de Casablanca a confirmé le jugement rendu en première instance.

La bataille juridique entre les deux opérateurs télécoms a débuté en décembre 2021, lorsque Wana Corporate (Inwi) a déposé une plainte contre IAM l’accusant de concurrence déloyale et de pratiques anticoncurrentielles. Les accusations portaient sur l’exploitation d’une position monopolistique.

Pour rappel, une plainte antérieure avait été déposée par Wana, avant d’être retirée en février 2020, suite à la condamnation de IAM par l’ANRT pour « pratiques anti-concurrentielles concernant la mise en œuvre du dégroupage ».