Infomédiaire Maroc – Les résultats satisfaisants obtenus grâce au projet Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC) sur les côtes méditerranéennes marocaines incitent à accomplir des projets similaires dans d’autres régions le long des côtes nationales, a souligné la secrétaire d’Etat chargée du Développement durable, Nezha El Ouafi.

“Le projet a eu des impacts positifs, concrets et palpables dans l’immédiat et d’autres sont attendus à moyen et long termes, et qui ont contribué directement et indirectement à améliorer la qualité de vie des femmes et les revenus des pêcheurs et des agriculteurs membres des associations bénéficiaires”, a souligné El Ouafi, lors de la clôture d’un atelier sur le projet pilote mis en œuvre par le secrétariat d’Etat, avec l’appui financier du Fonds pour l’Environnement Mondial et le soutien de la Banque Mondiale comme agence d’exécution.

Elle a également fait savoir que parmi les 1ers résultats des impacts directs, figurent 575 bénéficiaires directs dont 135 femmes, 259 emplois permanents créés et 426 emplois occasionnels avec une augmentation des revenus des secteurs de la pêche (de 20 à 25%), de l’apiculture (de 25 à 30%), de l’agriculture (de 20 à 25%) et de l’écotourisme (de 50 à 70%).

Rédaction Infomédiaire