Infomédiaire Maroc – L’Instance nationale d’évaluation auprès du Conseil supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche scientifique et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont signé, vendredi à Rabat, une convention-cadre de coopération visant la promotion du droit à l’éducation au profit des enfants et des jeunes au Maroc.

Signé par la directrice de l’Instance nationale d’évaluation, Rahma Bourqia, et la représentante de l’UNICEF au Maroc, Giovanna Barberis, cette convention-cadre, qui s’étale sur trois ans (jusqu’à 2021), touche plusieurs aspects relatifs à la promotion des droits des enfants et au renforcement du système d’éducation et de formation au Maroc, indique un communiqué conjoint des deux parties.

Cette convention, qui s’inscrit dans le cadre du partenariat développé entre l’Instance et l’UNICEF, ambitionne de développer des outils et méthodes d’évaluation et de produire des données autour de thématiques prônées par la “vision stratégique”, comme l’équité et la qualité, en plus de la promotion des échanges d’expertise et d’expériences internationales, par le biais de séminaires et d’ateliers de travail, précise la même source.

Dans ce contexte, des travaux d’évaluation et des séminaires seront conjointement organisés par l’Instance et l’UNICEF. Il s’agit, selon la même source, de la tenue en 2019 d’un séminaire sur l’éducation inclusive et de plusieurs activités relatives à des sujets tels que le temps d’enseignement et la violence en milieu scolaire. Le séminaire constituera l’occasion de clôturer l’évaluation réalisée pendant l’année 2018.

Par ailleurs, deux résultats majeurs seront poursuivis d’ici fin 2019, dans le cadre du premier plan d’action de cette convention, a fait savoir le communiqué, ajoutant que le premier résultat est relatif à l’équité et l’accès à l’école et vise à renforcer les capacités du système éducatif pour l’extension de l’éducation pour les enfants les plus vulnérables, alors que le second est en lien avec la gouvernance scolaire et permettra au système éducatif de renforcer ses moyens pour la mise en œuvre, le suivi et l’action au niveau des écoles pour l’amélioration de l’équité.

Ces résultats, qui s’inscrivent également, dans le Cadre de la coopération des Nations Unies avec le Maroc pour la période 2017-2021, constitueront une contribution directe à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable, notamment le quatrième objectif relatif à l’accès de tous à une éducation de qualité sur un même pied d’égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie, conclut le communiqué.

Rédaction Infomédiaire