La société d’Investissements énergétiques a dévoilé, mardi lors de son Conseil d’administration (CA), son identité de “Super Esco” en adoptant la nouvelle dénomination de Société d’Ingénierie Énergétique (SIE). Ce conseil s’est tenu sous la présidence du ministre de l’Energie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah, pour mettre en œuvre de la décision prise lors du CA de 2018 de repositionner la SIE en Super Esco, validant les outils et prérequis nécessaires à son opérationnalisation, indique la société dans un communiqué.

Les différents administrateurs ont unanimement validé les prérequis des missions de la “Super Esco” qui se traduisent essentiellement par l’exécution de projets d’efficacité énergétique (EE), notamment à travers la mise en place de contrats de performance énergétique (CPE), fait savoir la même source. Après avoir validé la nouvelle identité visuelle de la SIE, le CA a consolidé sa position stratégique en tant qu’opérateur d’efficacité énergétique et approuvé et adopté les instruments juridiques et fiduciaires de la nouvelle “Super Esco” à savoir, le projet des Statuts détaillant ses nouvelles missions, son nouvel organigramme, son règlement des marchés, ses procédures mises à jour, ses outils et supports contractuels, ainsi que le projet du décret modificatif de création de la SIE. Par la suite, le Conseil a acté le business plan détaillant le premier pipeline de projets qui sera réalisé par la société, avant que ses membres ne procèdent à l’arrêté des comptes de 2019 et approuvent le budget de l’année 2020.

La nouvelle structure est ainsi habilitée à accompagner ses partenaires pour lever et structurer les financements nécessaires au déploiement de projets d’efficacité énergétique. Son rôle est de soutenir les établissements et entreprises publiques, dans le cadre de la démarche d’exemplarité de l’Etat en matière d’EE, en leur offrant un ensemble de services visant à réduire leur facture et leur consommation d’énergie.

L’écosystème national d’EE, des petites et moyennes entreprises (PME)/ petites et moyennes industries (PMI), ainsi que les Escos privées pourront bénéficier de l’appui de la SIE. En effet, la Super Esco agira en assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) ou en maitrise d’ouvrage déléguée (MOD) pour le compte de ses clients, tout en contribuant à la structuration du marché d’EE et en faisant exécuter les projets par les entreprises privées.

“La transformation de la SIE en société de services énergétiques a vu le jour grâce à l’élaboration d’une étude de repositionnement réalisée par un consortium de consultants internationaux et grâce à la coordination d’un groupe de travail émanant directement du Conseil d’administration. La Société d’Ingénierie Energétique est désormais mandatée pour une mission ambitieuse qui porte les objectifs de la stratégie d’EE, pilier de la transition énergétique nationale”, conclut le communiqué.