La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a fait la lumière, sur son site web, sur la 6e édition de la CAN de Futsal, qui se déroulera “à Laâyoune, au Maroc, du 28 janvier au 7 février”, avec la participation de huit sélections.

Les équipes participantes croiseront le fer pour obtenir les trois tickets à pourvoir pour se qualifier à la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, prévue du 12 septembre au 4 octobre prochains en Lituanie, note la Fédération.

Pour la troisième fois depuis sa création en 1989, la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA accueillera trois équipes africaines en 2020, écrit la FIFA, notant qu’avant l’édition 2012, “le Continent Mère n’avait compté qu’un (1992, 1996, 2000, 2004) ou deux (1989, 2008) représentants”.

Elle rappelle que trois sélections africaines avaient remporté le titre de la CAN de Futsal, à savoir l’Égypte, avec trois sacre, le Maroc et la Libye, avec un titre chacun, soulignant que la concurrence sera farouche entre les tenants du titre et les nouveaux prétendants.

Les huit équipes prenant part à cette coupe ont été réparties en deux groupes, l’un comprenant le Maroc, la Guinée équatoriale, la Libye et l’Île Maurice, alors que le second se composera de l’Égypte, de la Guinée, de l’Angola et du Mozambique, détaille la Fédération. Les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour les demi-finales.

L’Égypte est l’équipe la plus titrée du tournoi, avec trois sacres obtenus en 1996, 2000 et 2004, et les deux places de dauphin récoltées en 2008 et 2016. En cinq éditions, les Pharaons ont donc toujours été présents en finale, fait savoir la Fédération. Le Maroc est le tenant du titre de la dernière CAN tenue en Afrique du Sud. Outre ce triomphe pour le Royaume, écrit la FIFA, il faut ajouter une place de finaliste (2000) et deux troisièmes places (2004, 2008). La Libye complète le podium historique du tournoi avec un titre (2008) et une troisième place (2000).

Trois équipes font en 2020 leur première apparition à ce niveau, à savoir la Guinée, la Guinée équatoriale, et Maurice, précise la Fédération, ajoutant que sept équipes ont représenté l’Afrique sur la scène mondiale : Égypte (6), Maroc (2), Libye (2), Mozambique (1), Nigeria (1), Zimbabwe (1) et Algérie (1).

Seule l’Égypte, poursuit la Fédération, a déjà passé le premier tour à trois reprises (Deuxième tour en 2000 et 2012, quart de finale en 2016).

Lors de la dernière édition en 2016 en Colombie, l’Afrique était représentée par l’Égypte, le Maroc et le Mozambique, rappelle le site de la FIFA, faisant remarquer que si Marocains et Mozambicains n’ont pas réussi à surmonter les matches en phase de groupes, les Égyptiens ont terminé parmi les meilleurs troisièmes grâce à leur succès 7-1 contre Cuba, avant de battre l’Italie en huitième de finale (4-3 a.p.), et de chuter contre l’Argentine (0-5) en quart.

Pour Hicham Dekik, sélectionneur du Maroc cité par la FIFA, “le tournoi sera marqué par de fortes rivalités, vu la participation d’équipes de haut niveau telles que l’Égypte, la Libye, l’Angola et le Mozambique”.

L’entraîneur des Lions de l’Atlas s’est dit convaincu que “notre sélection est un candidat sérieux pour remporter le titre et pour assurer sa participation à la prochaine Coupe du Monde”.