Infomédiaire Maroc – L’émergence de la filière aéronautique au Maroc incarne la volonté du pays de s’industrialiser plus vite, écrit le quotidien français Le Monde dans son numéro à paraître ce samedi, soulignant que ce secteur est irrigué par des investissements étrangers. Dans un article intitulé : “Au Maroc, l’aéronautique joue les élèves modèles”, la publication s’arrête sur l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA), un centre de formation ouvert en 2011 à l’entrée de la zone industrielle de Casablanca et fruit d’un partenariat public-privé.

“Nous sommes un outil à la disposition des industriels”, résume Patrick Ménager, transfuge du groupe Safran et directeur de l’établissement, cité par le quotidien, ajoutant que “nous présélectionnons des profils pour eux, et nous pouvons dispenser des formations à la carte, selon leurs besoins”.

“Résultat, la quasi-totalité des étudiants est employée dès la fin du cursus”, explique Le Monde, relevant que ces succès ne passent pas inaperçus : l’institut reçoit 400 candidatures par mois.

En 2016, l’IMA a formé 600 futurs ouvriers et techniciens, soit le double de l’année précédente, rappelle l’auteur de l’article, faisant observer que pour répondre à la demande, il a fallu agrandir les locaux.

Rédaction Infomédiaire