Le Haut-Commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, président de la Fondation Maison méditerranéenne du climat (FMMC), Abdeladim Lhafi, a présidé, mercredi à Tanger, la cérémonie d’inauguration des bureaux de la Maison méditerranéenne du climat (MMC).

L’inauguration de ce siège, tenue en présence du Wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, et de la présidente du Conseil régional, Fatima El Hassani, s’inscrit dans le cadre de la mise en place des structures de gestion de la MMC, qui sont en cours de réalisation.

Elle fait également partie d’un processus de mise en place de l’institutionnalisation de la prise en charge des changements climatiques dans les pays de la Méditerranée, a indiqué Lhafi, dans une déclaration.

Il a, dans ce sens, rappelé la tenue, en juillet 2016 à Tanger, de la deuxième MedCOP, dont le discours fondateur était le message royal qui voulait que la prise en charge des changements climatiques dans les bassins méditerranéens ne soit pas uniquement une forme de réunion annuelle mais qu’elle fasse l’objet d’une structure ou d’une plateforme à même de prendre en charge cette problématique.

“Nous avons déjà procédé à l’acte de naissance légale de la MMC avec les textes juridiques qui donnent corps à cette association”, a affirmé Lhafi, notant que l’étude stratégique a aussi été menée et achevée récemment, ce qui a permis d’élaborer le plan stratégique pour le cap 2030 et le business plan 2021-2023, qui sera la feuille de route pour la MMC.

Le président de la FMMC a, par ailleurs, précisé qu’une convention lie la Fondation à la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, son partenaire principal, faisant savoir que les réunions de l’assemblée générale de la MMC seront tenues d’ici la fin de l’année pour valider l’ensemble de ces outils et se mettre au travail à partir de 2021 afin de réaliser les objectifs escomptés, à l’instar de l’aide aux collectivités territoriales pour la prise en charge de la problématique des changements climatiques.

La FMMC, créé en février 2018, est une association à but non lucratif, qui a pour objet de créer le cadre juridique et légal nécessaire pour la mise en place et l’implémentation de la MMC.

Il est à rappeler que la MMC a pour objectifs d’éclairer les décideurs du pourtour méditerranéen sur les principales questions liées au changement climatique, de renforcer le pouvoir d’action des collectivités territoriales en matière d’atténuation et d’adaptation au changement climatique en les accompagnant dans la mise en œuvre des agendas climatiques (mondiaux, régionaux, nationaux et territoriaux), de promouvoir les partenariats et la mise en réseau au niveau de l’espace méditerranéen et sa profondeur africaine, et de porter la voix de la méditerranée au niveau des instances internationales.