‘‘Le Maroc est le seul pays du continent africain à avoir des obligations notées “Investment Grade” sur le marché financier international. Le Royaume est, à ce titre, considéré parmi les pays émergents ayant une bonne signature’’, a déclaré la directrice du Trésor et des finances extérieures, Fouzia Zaaboul, dans un entretien accordé à nos confrères du 360.

Pour rappel, le 3 avril dernier, l’agence de notation Standard and Poor’s a confirmé la note “investment grade” du Maroc, avec une perspective stable.

Et aux yeux de la directrice du Trésor, le maintien du rating du Maroc est un élément positif qui présage d’un accueil favorable de la part des investisseurs internationaux en cas d’une éventuelle sortie du Trésor sur le marché financier international. Cela contribuerait également à négocier des conditions de financement intéressantes, eu égard au contexte actuel marqué par la crise du Covid-19.

‘‘Le niveau d’augmentation des coûts de financement est relatif et dépend du niveau de rating des émetteurs. Les investisseurs achètent et retiennent les bonnes signatures et affichent une grande aversion au papier risqué’’, explique la directrice du Trésor et des finances extérieures.

Fouzia Zaaboul assure que le Maroc, à l’instar des émissions précédentes, assure un suivi quotidien de l’évolution des conditions sur le marché financier international, pour saisir les meilleures opportunités qui se présentent afin d’optimiser son coût de financement.