Infomédiaire Maroc – “La Cour de justice de l’UE n’a à aucun moment donné raison au polisario. Non. Contrairement à ce que le polisario considère comme une victoire morale. Il a perdu et la cour lui a demandé de payer les coûts de la procédure. Les accords restent valables du point de vue du droit européen et du droit international. L’UE entretient des relations avec le Maroc et ne peut en aucun cas signer des accords avec une entité qui n’a pas d’identité légale, qui n’a pas de personnalité juridique et qu’aucun État membre ne reconnait”.

Vincent Piket, Chef de la Division des Pays du Maghreb au Service Européen pour l’Action Extérieure

Rédaction Infomédiaire