La Suisse a lancé, ce mardi à l’Académie du Royaume à Rabat, les célébrations du centenaire de sa présence diplomatique au Maroc, l’occasion de revenir sur les moments clés des relations bilatérales et d’offrir au public un aperçu sur les activités prévues pour célébrer tout au long de l’année cet important jalon.

 

Dans une allocution de circonstance, le chancelier de l’Académie du Royaume, Mohamed Kettani, a relevé que le début du 21è siècle a été marqué par un raffermissement des relations diplomatiques maroco-suisses avec un partenariat qui n’a cessé d’évoluer aux niveaux diplomatique, commercial, culturel et environnemental. La tenue de cet événement, le premier d’une longue série de conférences qui seront données par d’éminents savants des deux pays, s’inscrit dans le cadre de l’objectif voulu pour l’Académie du Royaume par son fondateur Feu Hassan II, à savoir de faire de cette institution un pôle de savoir et de connaissances, a souligné Kettani. Elle s’inscrit également dans le cadre des objectifs stratégiques qui lui ont été fixés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI de s’inspirer des expériences pionnières dans le domaine de la culture et du développement pour la promotion des sciences et de la culture au Maroc, a-t-il poursuivi. Une volonté consacrée par la loi 19.74 qui prévoit la contribution de l’Académie du Royaume à la réalisation de la renaissance intellectuelle, scientifique et culturelle du Royaume, tout en jouant son rôle pour faire connaitre les différentes facettes de l’identité nationale et de diffuser les valeurs et principes universels ancrés dans le dialogue des cultures et des civilisations, a ajouté Kettani.

 

Le secrétaire perpétuel de l’Académie Hassan II des sciences et techniques, Omar Fassi Fehri, a, quant à lui, noté que cet anniversaire est l’occasion de mettre en exergue les multiples aspects bénéfiques qui ont caractérisé un siècle de relations excellentes entre les deux pays. “Quelle meilleure façon de célébrer ce centenaire qu’à travers un cycle de conférences données tout au long de l’année par une pléiade d’éminents professeurs qui exercent en Suisse sur une thématique particulièrement appropriée, celle de l’innovation”, a-t-il dit. Il sera ainsi question du rôle de l’informatique et de l’intelligence artificielle, comment la révolution numérique aide à faire face à la Covid-19, ou encore de la coopération entre pays du nord et pays du sud, notamment à travers l’expérience maroco-suisse, pour faire en sorte que les deux partenaires sortent gagnant, a exposé M. Fassi Fehri, soulignant qu’il s’agit d’un programme riche qui accorde une place de choix à la science, à l’innovation et à la culture.

 

L’ambassadeur suisse à Rabat, Guillaume Scheurer, a relevé, de son côté, qu’un tel anniversaire se doit d’être fêté, “non pas par obligation mais par plaisir et fierté”, car il offre l’opportunité unique de mettre en avant les aspects bénéfiques que les deux pays ont pu tirer de ces relations bilatérales. Il permet aussi de poser les bases des prochaines collaborations et de se projeter ensemble vers le siècle prochain, a soutenu le diplomate helvétique. “C’est avec l’Académie du Royaume et l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques, ces gardiennes et promotrices du savoir au Maroc, que nous mettrons en avant l’innovation suisse et marocaine grâce un cycle de sept conférences, organisé sous le thème “Innovation & questions du temps présent”. La Suisse, qui se positionne chaque année au sommet du classement des pays les plus innovants et qui dispose d’un secteur économique très compétitif, veut offrir des solutions attractives à ses partenaires marocains, tout en profitant de la présence du Royaume en Afrique, a fait savoir Scheurer.

 

Pour sa part, Fouad Yazough, Ambassadeur directeur général des affaires politiques au sein du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a précisé que ces célébrations offrent l’occasion d’examiner les moyens de passer à la vitesse supérieure dans la coopération entre les deux pays. La relation entre le Maroc et la Suisse est excellente grâce notamment à la sérénité et à la qualité d’écoute entre les deux pays. Il a noté que cet anniversaire sera l’occasion d’orienter cette relation vers davantage de diversité. Il a rappelé, à ce titre, que les deux pays se caractérisent par leur diversité et on comprit que celle-ci peut être à l’origine de leur force. Ces allocutions ont été suivies d’une conférence historique qui a retracé les moments clés de la relation bilatérale entre les deux pays. L’innovation suisse a ensuite été mise en avant grâce à une réception en présence du Roboclette et par l’exposition “La Tech peut-elle sauver le monde ?”, qui présente des solutions suisses pour protéger l’environnement.

 

Cette cérémonie a marqué le lancement des activités prévues en 2021 pour célébrer cet important anniversaire. Le programme des activités se compose en particulier d’un cycle de sept conférences en collaboration avec l’Académie du Royaume du Maroc et l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques.

 

La conférence inaugurale, intitulée “intelligences artificielles, mythes et réalités”, sera prononcée le 24 juin par le Professeur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, Rachid Guerraoui. D’autres activités avec d’autres partenaires devront favoriser les échanges culturels, commerciaux et artistiques et contribuer à rapprocher les deux pays, tout en promouvant leurs points forts respectifs. Une semaine du film et documentaire suisses à Rabat, Tanger, Agadir et Casablanca est aussi prévue autour des thèmes des énergies renouvelables, du développement durable et des nouvelles technologies.

 

La pièce de théâtre “Les Physiciens”, du dramaturge suisse Friedrich Dürrenmatt, sera montée et jouée par une troupe marocaine, alors que l’exposition de l’Université de Genève “Quartier réservé: Bousbir”, sera présentée à la Villa des Arts à Casablanca. Le 19 novembre 1921, la Suisse a ouvert à Casablanca son premier consulat au Maroc, une date qui restera un moment charnière dans les relations entre les deux pays.