Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique vient de publier une note-cadre relative à la mise en œuvre de la “Stratégie nationale de communication et de mobilisation autour de l’école marocaine”, qui accompagne la mise en application de la loi-cadre N°51.17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique.

 

Cette note-cadre fixe le contexte de l’élaboration de la “stratégie nationale de communication et de mobilisation autour de l’école marocaine”, qui intervient en application des dispositions de la loi-cadre n°51.17, qui prévoit dans le cinquième paragraphe de son préambule que “la mobilisation sociétale globale et continue pour l’application, le suivi et l’évaluation régulière de la réforme du système constitue, dans sa complémentarité, un gage supplémentaire pour sa réussite et la réalisation de ses objectifs”, indique un communiqué du ministère.

 

De même, dans son sixième article, elle relève que “la réalisation des objectifs de la réforme du système d’éducation, de formation et de recherche scientifique et son renouvellement permanent sont des priorités nationales impérieuses et constituent une responsabilité partagée entre l’État, la famille, les organisations de la société civile, les acteurs économiques et sociaux et les acteurs dans les domaines de la culture, de l’information et de la communication”, ajoute la même source.

 

Cette stratégie intervient également en application des dispositions de la vision stratégique de la réforme 2015-2030, qui a relevé, dans son levier numéro 22 “pour une mobilisation pérenne” du chapitre IV “pour un leadership efficace et une nouvelle conduite du changement” que “la période 2015-2030 est une période de mobilisation nationale pour le renouveau de l’École marocaine et pour l’amélioration de sa qualité et de son rendement. Ainsi, l’École devrait être l’objet de la plus grande attention en tant que priorité nationale, de la part de l’Etat et des collectivités territoriales, des établissements d’éducation, de formation et de recherche scientifique, des organisations syndicales, du secteur privé, des familles, de la société civile, des intellectuels, des artistes et des médias”.

 

L’élaboration de cette stratégie s’inscrit aussi dans le cadre de la mise en place du projet n°17 des projets stratégiques de mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre relative à “la mobilisation des acteurs et partenaires autour de l’école marocaine”, qui vise à renforcer leur mobilisation autour de l’école marocaine comme condition préalable à la réussite de tous les projets approuvés et à la réalisation des objectifs de réforme du système éducatif, de sorte à consolider la coresponsabilité commune des différents intervenants dans la chose éducative, ainsi que les principaux partenaires du système.

 

Il s’agit également de permettre aux intervenants de s’approprier ces différents projets, de hisser leur niveau d’implication et de mobilisation autour des dispositions de la réforme globale du système éducatif national, en vue de garantir leur appropriation des objectifs de la réforme, et leur adhésion dans sa mise en œuvre et de son enracinement dans leurs comportements et pratiques quotidiennes, précise le communiqué.

 

Cette stratégie nationale, poursuit la même source, vise également à faire de la communication et de la mobilisation sociétales des leviers déterminants pour mener le changement et réussir les projets stratégiques adoptés pour la mise en œuvre des dispositions de cette loi-cadre.

 

La note-cadre vise aussi à définir les principes directeurs de cette stratégie, ses orientations et ses objectifs, ainsi que les rôles des structures administratives chargées de la communication aux niveaux central, régional et provincial, note le communiqué.

 

Cette note a considéré la stratégie nationale de communication et de mobilisation autour de l’école marocaine comme une des exigences de communication et de mobilisation nécessaires à la mise en œuvre et à la réussite de la réforme éducative, et comme un cadre méthodologique et un dispositif pratique pour réaliser la mobilisation sociétale et assurer sa pérennité et son encadrement à tous les niveaux, suivant une approche complémentaire entre les différents projets, relève la même source.

 

Cette approche, qui s’étend jusqu’en 2030, tire son essence des objectifs de la réforme de l’éducation et des orientations stratégiques générales de la politique du ministère dans le domaine de la communication, tout en octroyant aux académies régionales de l’éducation et de la formation et aux directions provinciales la pleine compétence pour l’appliquer en prenant en considération les priorités et particularités régionales, provinciales et locales, tout en l’adaptant en permanence aux derniers développements accompagnant le processus de mise en œuvre des projets relatifs aux dispositions de la loi-cadre n°51.17.