Le système des règlements bruts du Maroc (SRBM) a enregistré, au terme de l’année 2019, une hausse annuelle des ordres de paiement des participants directs tant en nombre qu’en volume, passant de 166.658 opérations en 2018 pour un montant de 4.290 milliards de dirhams (MMDH), à 195.525 opérations réalisées pour 4.437 MMDH, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Cette hausse en volume s’explique essentiellement par celle des virements clientèle, qui s’est établie à 1.582 MMDH en 2019 contre 1.399 MMDH en 2018, marquant une progression de 13%, précise BAM qui vient de rendre public son rapport annuel 2019 sur les infrastructures des marchés financiers et les moyens de paiement, leur surveillance et l’inclusion financière.

Les virements interbancaires représentent 39% des échanges dans le système. Ils ont enregistré une augmentation en nombre de 23%, passant de 62.255 ordres de paiement en 2018 à 76.558 en 2019. Leur valeur globale, en quasi-stagnation, s’est établie à 2.855 MMDH en 2019 contre 2.891 MMDH en 2018.

S’agissant des virements pour compte de la clientèle, ils représentent 61% du volume global des ordres de paiement des participants directs réglés dans le SRBM en 2019, souligne le rapport, notant que ces virements ont poursuivi leur progression par rapport aux années précédentes, passant de 104.403 ordres de paiement en 2018 à 118.967 en 2019, soit une hausse de 14%.

Le rapport fait, en outre, ressortir que le SRBM permet également d’assurer quotidiennement le règlement des opérations et des soldes nets issus de la compensation multilatérale de l’ensemble des systèmes exogènes (systèmes de paiement et infrastructures des marchés financiers qui fonctionnent en dehors du SRBM, tant au niveau des échanges que de la compensation, mais dont les déversements des soldes et des règlements s’effectuent in fine dans ce dernier).

Ainsi, au terme de l’année 2019, le volume total des règlements des opérations et des soldes nets issus de la compensation multilatérale de l’ensemble des systèmes exogènes a connu une hausse de près de 8%, s’établissant à 16.225 MMDH contre 14.975 MMDH en 2018. Cette variation résulte principalement de l’augmentation des volumes traités au niveau des filières Repo et OTC de Maroclear qui ont enregistré une hausse respective de 6,7% et 14,3% par rapport à 2018.

Depuis sa mise en place en septembre 2006, le SRBM a connu une progression quasi-régulière des ordres de paiement exécutés. Les volumes réglés via le SRBM sont passés de 7.563 ordres de paiement mensuel au démarrage du système, correspondant à un montant mensuel de 205 MMDH, à 19.684 ordres mensuel représentant un montant de 473 MMDH réalisé en décembre 2019, soit une progression respective de 160% et 131%.