Infomédiaire Maroc – Plus de 1 100 conventions ont été conclues pour la réalisation de 1,7 million unités de logement, a affirmé le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Abdelahad Fassi Fihri.

Dans un exposé sur “l’évaluation des programmes : logement social-villes sans bidonvilles-cités nouvelles”, Fassi Fihri a souligné que 98% des unités de logement concernent le programme de logement social (250 000 DH) et que 94% des conventions ont été conclues avec des promoteurs immobiliers privés.

Les travaux de construction de 617 510 unités de logement ont été également lancés, dont 395 010 unités réalisés et 225 500 sont en cours de réalisation, a-t-il fait savoir, relevant que le taux de l’offre annuelle avoisine 50 000 unités, alors que le total des investissements mobilisés a atteint 153 milliards de dirhams (MMDH) et le nombre des postes d’emploi 236 000.

Concernant le bilan des programmes de logement social (250 000 DH), le ministre a indiqué que ce programme a été marqué par deux étapes importantes, à savoir l’ouverture de chantiers de 2010 à 2012, avec plus de 105 000 unités réalisées, et la production entre 2012 et 2017 de plus de 74 800 unités.

S’agissant du bilan des programmes de logement social (140 000 DH), il a rappelé la signature de 68 convenions et l’autorisation de construire 44 240 unités, que 9 838 unités sont en cours de réalisation, alors que 28 550 autres ont été déjà réalisées, notant que 90% des logements réalisés relèvent des régions de Fès-Meknes, Souss-Massa, Casablanca-Settat, Marrakech-Safi et l’Oriental.

Le ministre a souligné que les contraintes des programmes de logement social reposent sur la rareté du foncier à mobiliser, notamment dans les grandes villes, et l’inadaptation de ce type de logement à d’autres catégories sociales (familles nécessiteuses et classe moyenne).

En ce qui concerne le bilan du programme villes sans bidonvilles, jusqu’au mois de mai 2018, le ministre a fait savoir que 85 villes et centres urbains sont concernés par ce programme, tandis que le nombre des villes déclarées sans bidonvilles s’est élevé à 59, et les conditions de logement ont été améliorées au profit de 1,4 million de personnes qui habitaient dans des bidonvilles (277 583 familles).

Il a également relevé que le programme a pu améliorer les conditions de vie de 277 583 familles, soit 66% du nombre actualisé des familles (419 699), faisant remarquer que ce taux aurait pu atteindre 100% si le nombre initial de familles concernées par le programme était maintenu (270 000 familles en 2004). Il a aussi mis en avant les contraintes du programme, notamment la hausse du nombre de familles concernées, la difficulté de répondre aux demandes de toutes les familles et la pénurie du foncier à mobiliser, notamment dans les villes de Casablanca, Rabat, Skhirate-Temara et Marrakech.

Concernant les réalisations des cités nouvelles, Fassi Fihri a annoncé que plus de 80 000 unités ont été construites dans la ville de Tamansourt, 30 000 à Chrafat, 55 000 à Tamesna et 20 000 à Lakhyayta.

 

IM