Infomédiaire Maroc – Des gisements d’opportunités existent entre le Maroc et les pays de la CEDEAO dont l’exploitation profiterait conjointement aux 2 parties, moyennant la suppression des droits de douanes jusque-là en vigueur, indique une récente étude de la Direction des études et des prévisions financières.

Plusieurs produits pourraient constituer un levier de progression de la part de marché détenue par le Maroc au sein de la CEDEAO notamment, des articles d’habillement, des engrais, des équipements pour distribution d’électricité, des produits agroalimentaires au même titre que les véhicules automobiles, selon cette étude intitulée “Echanges commerciaux Maroc-CEDEAO : Opportunités par pays et par produit”.

De son côté, le Maroc pourrait constituer un marché porteur pour plusieurs produits originaires de la CEDEAO, en particulier, les produits énergétiques (pétrole et gaz), les produits alimentaires (cacao, café, graines et fruit oléagineux…), le coton, le bois et produits de bois, les cuirs et les minéraux, note l’étude réalisée en partenariat avec l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII).

Rédaction Infomédiaire