Voici les principaux points de la convention de partenariat entre le Crédit Agricole du Maroc et Al Barid Bank relative à l’inclusion financière des populations rurales, signée lundi au Palais Royal de Rabat sous la présidence du Roi Mohammed VI :

— La convention a pour objectifs de :

– Développer une synergie entre les parties pour le financement des TPE.

– Développer un ensemble d’actions conjointes pour l’inclusion financière.

– Assurer l’inclusion digitale pour permettre la réduction des contraintes géographiques et horaires.

– Développer toutes formes de synergies améliorant l’accueil mutuel des deux parties et proposant des services à fortes valeurs ajoutées à leurs clientèles respectives.

— Portée de la convention:

Le partenariat porte principalement sur le rural et péri-rural, mais les parties pourront convenir, d’un commun accord, de l’étendre au périmètre urbain.

— Engagement des parties:

– Œuvrer pour couvrir le maximum de communes de moins de 20.000 habitants non encore desservies.

– Œuvrer pour couvrir, éventuellement avec les autres établissements du secteur bancaire, les communes dont la population dépasse les 20.000 habitants non encore desservies.

– Préciser le périmètre de la TPE objet du partenariat, tout en se permettant d’amender celui-ci par avenant, en termes de domaine d’activité, chiffre d’affaires, encours de crédit, nombre de salariés…

– Travailler à un recensement des projets.

– Envisager, dans le cadre de l’inclusion financière, les solutions que chacun des établissements pourra, de son côté, proposer à sa clientèle rurale et urbaine, incluant les entreprises ne respectant pas les conditions d’accès, englobant toute une gamme de produits lui rendant accessible de nouveaux services financiers et non financiers.

— Les ressources:

– Mobiliser les locaux et agences impliquées dans le cadre du partenariat,

– S’entendre sur les opportunités éventuelles de desks et/ou autres espaces dédiés, et convenir des modalités de leur déploiement.

– Déployer les mesures et actions nécessaires en matière de transformation digitale.

— Compétences:

– Travailler au développement d’une plateforme de notation de la TPE, ou «scoring».

– Accompagner la montée en compétence de leur réseau concerné.

– Assurer un processus de traitement fluide et rapide des demandes d’ouverture de compte, crédit, etc

— Processus et risque:

– Établir des process opérationnels et d’échanges de données entre les parties pour couvrir l’ensemble des étapes d’octroi et de suivi des financements (instruction, déblocage, remboursement, etc…).

– S’entendre sur les modalités de portage de risque par les Parties,

– Définir un objectif de taux d’acceptation de dossier de crédits cible.

— Gouvernance:

– La gouvernance est assurée par un comité de pilotage bipartite.

— Organes de suivi:

– La convention fera l’objet d’un reporting trimestriel aux services concernés du Ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et au régulateur Bank Al Maghrib