Le président ougandais Yoweri Museveni a annoncé qu’il serait candidat à l’élection présidentielle prévue en 2021 en vue de briguer un sixième mandat, rapporte mardi la presse locale.

Dans un communiqué du Mouvement national de résistance (NRM), parti au pouvoir, le chef d’Etat ougandais, également président du NRM, s’est dit satisfait de la confiance placée en lui par les différents organes du parti.

“Puisque je suis encore très capable et qu’il se trouve que je suis l’un des plus grands connaisseurs de cette épreuve, j’accepte avec plaisir de servir”, a-t-il déclaré dans ce communiqué relayé par des médias.

Dimanche dernier, les députés du parti au pouvoir ont donné leur feu vert à la candidature du président Museveni pour la présidentielle de 2021.

Cette approbation fait suite à une décision antérieurement prise par le Comité exécutif central du NRM qui avait adopté, février dernier, une résolution appelant le président ougandais à “continuer à diriger le Mouvement et l’Etat en 2021 et au-delà afin d’éliminer les freins à la transformation” du pays est-africain.

En juillet 2018, une réforme constitutionnelle controversée avait été validée par la Cour constitutionnelle du pays, qui a supprimé la limite d’âge de 75 ans pour pouvoir être élu président.

M. Museveni, âgé de 74 ans, est au pouvoir en Ouganda depuis plus de 30 ans. Il est le seul président que la plupart des Ougandais connaissent, dans un pays où un habitant sur deux a moins de 16 ans.

IM