Le gouvernement du Japon vient de mobiliser 573 804 dollars (près de 5,64 millions de dirhams) à travers sa coopération avec l’Unicef au Maroc pour contribuer à la réponse du gouvernement marocain à la pandémie de la Covid-19, annonce lundi l’Unicef-Maroc. Cette contribution se fera “par le biais du financement d’interventions ciblées visant la prévention de la transmission de la Covid-19 et l’atténuation de l’impact de l’épidémie”, indique le Fonds dans un communiqué, précisant que ces interventions seront assurées par une communication des risques et l’engagement communautaire, l’acquisition de fournitures essentielles, la formation de partenaires ainsi que la préparation du retour des élèves à l’école.

 

Ce partenariat, annoncé par l’ambassade du Japon au Maroc et le bureau de l’Unicef dans le Royaume, concerne un financement de 573.804 dollars américains et permettra de mener une série d’interventions en vue de réduire les risques de transmission de la Covid-19 à travers différentes actions dont la première concerne la mise en œuvre d’une communication sur les risques et l’engagement communautaire, souligne-t-on de même source. Cette communication couvrira au moins 10 millions de personnes y compris les enfants et les femmes en favorisant les populations les plus vulnérables, tandis que la deuxième composante de ce financement porte sur la fourniture du matériel médical, de prévention et d’hygiène lequel profitera à 30.000 personnes vulnérables.

 

“Cela en plus d’équipements de protection personnelle au profit des professionnels de la santé qui bénéficieront aussi d’une formation en matière de prévention et de contrôle des infections, une approche scientifique et une solution conçue pour prévenir les dommages causés par l’infection aux patients et aux professionnels”, ajoute le document. Le volet renforcement des capacités sera également enrichi par une formation des partenaires du personnel à la prévention de l’exploitation et des abus sexuels.

 

“Finalement, et anticipant le retour à l’école des élèves à la prochaine rentrée, ce financement permettra au niveau des régions couvertes par le programme de coopération entre le département de l’Éducation nationale et l’Unicef de mettre en place des protocoles dédiés, dans 42 établissements scolaires, pour réaliser des écoles sans risque et outillées pour la prévention de l’infection à la Covid-19”, conclut le communiqué.