Le taux d’avancement global des travaux de construction du Port Nador West Med est évalué à 45%, a indiqué le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara.


« L’état d’avancement global actuel du projet est de l’ordre de 45% et il est prévu d’achever les travaux dans les deux prochaines années », a dit le ministre qui a effectué, vendredi, une visite dans la province de Nador au cours de laquelle il s’est enquis des travaux de réalisation du port et lancé un projet routier s’inscrivant dans le sillage des chantiers d’infrastructures de développement socio-économique.


Amara, qui était accompagné notamment du gouverneur de la province de Nador, Ali Khalil, a souligné dans une déclaration à la presse que le Port Nador West Med aura un impact très positif sur le développement de la région de l’Oriental en général, ainsi que sur la région Centre du Royaume, estimant qu’il va impulser la dynamique économique, et contribuera à la création d’emplois et à encourager les entreprises.


Il a également fait remarquer que des projets pour relier ce nouveau port au réseau autoroutier et à la voie ferrée seront bientôt lancés afin de réunir toutes les conditions nécessaires pour mieux accompagner la nouvelle dynamique économique.


Lors de sa visite au projet de construction du complexe industrialo-portuaire Nador West Med, le ministre a suivi des explications détaillées sur les différentes composantes du projet et sur le déroulement des travaux.


Ce projet, qui s’inscrit à la fois dans la stratégie portuaire nationale, la politique des grands chantiers et la stratégie de l’accélération industrielle, se développe dans la baie de Bétoya (provinces de Nador et de Driouch). Il consiste en la réalisation d’une grande nouvelle infrastructure portuaire et l’aménagement et le développement d’une zone franche industrielle, logistique et de services.


Le port Nador West Med sera composé dans sa première phase d’une digue principale de 4.300 m et d’une digue secondaire de 1.200 m, d’un quai pour conteneur de 1.520 m pouvant recevoir les plus grands porte-conteneurs, d’un quai pour marchandises diverses de 600 m, permettant de recevoir les plus grands navires de commerce, et de trois postes pétroliers pour des navires pétroliers et chimiquiers de capacité allant jusqu’à 170.000 tonnes.


Il comprendra aussi, selon des données du ministère, un quai spécialisé de 360 m pour les produits en vrac solide, un quai pour les rouliers (camions et remorques) et un quai de service de 360 m.
Les capacités des différents quais de cette première phase du nouveau port Nador West Med peuvent atteindre 3 millions de conteneurs, 25 millions de tonnes de produits hydrocarbures, 7 millions de produits en vrac solide et 3 millions de produits en marchandises générales, ajoute encore la même source qui précise que les travaux de construction des infrastructures portuaires seront achevés à la fin du 2ème semestre de l’année 2022.


La visite de Amara dans la province de Nador a été marquée aussi par le lancement des travaux d’élargissement et de renforcement de la route nationale N15 reliant la route nationale N2 et Saka sur une longueur de 27 kilomètres.


Les travaux, qui vont s’étaler sur une durée de 18 mois pour un coût global d’environ 113 millions de dirhams, consistent en un élargissement de 6m à 9m et un renforcement de la chaussée existante, avec une amélioration des caractéristiques géométriques du tracé ainsi que la reconstruction de plusieurs ouvrages hydrauliques.


Ce projet a pour objectifs d’améliorer le niveau de service présenté aux usagers de la route, d’éliminer les points de coupures suite aux inondations et les points noirs pour améliorer la sécurité routière et accompagner les grands projets structurants que connaît la région.


Pour les responsables du ministère, ce projet d’élargissement et de renforcement de la RN15 constituera un levier important pour l’investissement public et privé, impactera positivement et directement la population et contribuera au développement socio-économique de la région de l’Oriental