Le spécialiste de la construction métallique, Delattre Levivier Maroc (DLM), dit s’attendre à un impact négatif de la crise sanitaire du Covid-19 sur son chiffre d’affaires pour l’exercice 2020.

“Le confinement instauré depuis le 20 mars 2020 a un impact significatif sur l’avancement de nos chantiers en cours et impose une adaptation de notre mode de fonctionnement. De ce fait, DLM s’attend à un impact négatif sur son chiffre d’affaires pour l’exercice 2020”, indique l’entreprise dans son rapport financier de 2019.

En effet, la crise sanitaire a conduit plusieurs de ses clients à fermer certains chantiers, fait savoir l’entreprise, notant que le premier mois de confinement a été géré avec le recours aux congés mais son impact à moyen et long termes sur ses charges et sur les décisions de ses clients est inconnu.

“Avec la crise sanitaire actuelle, qui risque de se transformer en crise économique et financière, il est impossible de se fixer des objectifs réalistes avant quelques mois”, souligne l’entreprise, rassurant toutefois que “la pandémie n’as pas eu d’impact sur les comptes au 31 décembre 2019”.

Rappelons que DLM a réalisé, au titre de l’exercice 2019, un résultat net part du groupe (RNPG) de -60,244 millions de dirhams (MDH) en amélioration par rapport à 2018, clôturé à -196,029 MDH. Le chiffre d’affaires consolidé est arrêté, quant à lui, à 409,505 MDH contre 848,102 MDH (-51,7%).