Le quarterback star Aaron Rodgers, probable futur MVP de la saison NFL, a laissé croire ce mardi qu’il devrait rester chez les Packers, après avoir induit le doute quant à son avenir suite à l’élimination aux portes du Super Bowl dimanche contre Tampa Bay.

 

“Après la saison que j’ai jouée, sachant que je peux potentiellement être désigné meilleur joueur et que nous avons fait un bon parcours, il n’y a pas de raison pour que je ne revienne pas”, a-t-il déclaré dans une émission de la radio Sirius XFM.

 

Au sortir de la défaite à domicile (31-26) face aux Buccaneers du légendaire Tom Brady, qui va disputer lui sa 10e finale le 7 février contre le tenant du titre Kansas City, Rodgers avait été bien plus incertain quant à son avenir, à 37 ans.

 

“Le futur de beaucoup de gars est incertain, le mien y compris. C’est ce qui est triste”, avait déclaré le joueur qui espérait remporter cette saison un deuxième titre avec les Packers après 2011.

 

Interrogé sur la perspective d’aller dans un autre club ou de prendre sa retraite, il avait répondu: “Je ne sais vraiment pas. Il y a beaucoup d’inconnues. Je vais devoir prendre un peu de temps pour me vider l’esprit et voir ce qui se passe”.

 

“Je n’ai pas l’impression d’avoir dit quelque chose que je n’avais pas dit auparavant”, a voulu rectifier Rodgers mardi. “C’était juste une prise de conscience, je pense qu’en fin de compte mon avenir ne dépend pas de moi, c’est ce qui m’a frappé sur l’instant”.

 

Un message bien reçu par ses dirigeants, puisque le directeur général de la franchise, Mark Murphy, a assuré plus tôt mardi qu’il souhaitait conserver son quarterback.