Infomédiaire Maroc – L’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers (SEC) a lancé une enquête sur le constructeur automobile Nissan en lien avec les déclarations de revenus aux Etats-Unis de l’ancien PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, en demandant des documents à la fois au constructeur automobile et à Ghosn, révèle ce lundi la presse US.

 

De son côté, le constructeur japonais a indiqué lundi qu’il avait reçu une demande de la part de la Sec et qu’il “coopérait pleinement” avec l’organisme fédéral, sans donner davantage de détails. Les actions de Nissan ne sont pas échangées sur le marché boursier américain, mais l’entreprise distribue des récépissés de dépôt américains à travers une banque américaine, ce qui permet aux investisseurs américains de posséder des actions de Nissan en dollar américain. Nissan et Ghosn ont été inculpés au Japon de sous-déclaration de compensation par plus de 80 millions de dollars pendant huit ans dans les rapports financiers de l’entreprise.

 

Une enquête de la Sec pourrait s’avérer coûteuse pour Nissan étant donné que l’agence fédérale a le pouvoir d’imposer des pénalités financières aux entreprises qu’elle juge avoir enfreint les réglementations financières américaines.

 

Ghosn a été arrêté le 19 novembre au Japon à la suite d’une enquête confidentielle de Nissan. Une demande de libération sous caution lui a été refusée la semaine dernière, et il reste en prison au moins jusqu’au 10 mars, date à laquelle un juge devra réviser sa demande de libération.

 

Rédaction Infomédiaire