Tous les voyageurs rentrant au Royaume-Uni devront être soumis à un deuxième test de Covid-19 durant le 8ème jour de leur quarantaine obligatoire, en plus d’un test PCR négatif qu’ils devraient montrer à leur arrivée aux aéroports, a indiqué, mardi, le ministre de la Santé, Matt Hancock.

 

Cette mesure qui devrait entrer en vigueur dès lundi prochain, a pour but d’éviter l’importation de nouveaux variants de coronavirus, a expliqué Hancock, devant le parlement.

 

“Renforcer notre régime de tests pour couvrir toutes les arrivées pendant leur isolement offrira un niveau de protection supplémentaire, et nous permettra de mieux déceler les nouveaux cas qui pourraient être apportés dans ce pays et nous donnera plus d’opportunités de détecter de nouveaux variants”, a expliqué le ministre.

 

Pays le plus endeuillé d’Europe avec plus de 112.000 décès dus à la pandémie, le Royaume-Uni est actuellement soumis à un strict confinement après avoir subi une flambée des contaminations attribuée à un nouveau variant de Covid-19, ultra-contagieux répandu dans le pays.

 

Le gouvernement britannique mise sur le programme de vaccination massive pour assouplir les restrictions en vigueur dans le pays depuis décembre et ambitionne de vacciner les quatre catégories les plus vulnérables à la mi-février, soit environ 15 millions de personnes.

 

Il a déjà administré près de 12,3 millions de premières doses depuis le lancement de la campagne, mais la partie est loin d’être gagnée. Le pays qui compte actuellement 3.959.784 infections par le Covid-19, a recensé lundi 14.104 nouveaux cas positifs au virus en 24h, tandis qu’il a enregistré 333 décès supplémentaires liés au coronavirus, ce qui porte le bilan total à 112.798 morts.