Infomédiaire Maroc – Une équipe de chercheurs du Luxembourg Institute of Health (LIH) a mis au jour une nouvelle forme de résistance des cellules cancéreuses, a annoncé l’organisme public de recherche luxembourgeois.

La découverte, saluée par la presse spécialisée comme “une avancée pour les traitements”, concerne certaines cellules cancéreuses qui seraient capables de déployer un “bouclier moléculaire” pour résister aux cellules immunitaires chargées de les détruire.

Il s’agit d’une “stratégie de défense jusqu’alors inconnue”, selon un communiqué du LIH.

Alors qu’en général, l’action des cellules immunitaires naturelles, via des substances toxiques, permet d’attaquer les cellules cancéreuses, les chercheurs au Grand-Duché annoncent donc avoir découvert “une nouvelle parade de résistance des cellules du cancer”, commente la presse, notant que cette découverte majeure, permise par l’imagerie médicale, donne l’espoir d’affiner les traitements médicamenteux.

Cette avancée “pourrait améliorer considérablement l’efficacité des traitements immunothérapeutiques actuels”, décrypte le docteur Clément Thomas, membre de l’équipe de recherche.

“Ces résultats ouvrent des perspectives prometteuses pour le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques dans le traitement du cancer du sein”, conclut le Luxembourg Institute of Health.

Rédaction Infomédiaire