Infomédiaire Afrique : L’agence de notation Moody’s Investors a réduit, ce jeudi 6 septembre, de moitié ses prévisions de croissance économique pour l’Afrique du Sud en 2018, après l’entrée de ce pays en récession technique.

Moody’s s’attend désormais que l’économie sud-africaine enregistre une croissance située entre 0,7% à 1% cette année, contre une précédente estimation de 1,5%.

Selon des données publiées le 4 septembre par l’agence sud-africaine de la statistique (StatsSA), le PIB du pays le plus industrialisé du continent s’est contracté de 0,7% au 2ème trimestre 2018, après avoir déjà dégringolé de 2,6% (chiffre révisé) au 1er trimestre.

”Cette performance économique plus faible que prévu s’ajoute aux défis de politiques budgétaire et monétaire posés par la dépréciation du rand contre le dollar depuis le début de l’année en cours”, a déclaré la vice-présidente de Moody’s, Lucie Villa, citée dans un rapport.

Moody’s est la seule des 3 principales agences de notation à maintenir encore l’Afrique du Sud dans la catégorie d’investissement (Investment grade). Fin mars dernier, l’agence  a  en effet confirmé la note «Baa3» de la Nation arc-en-ciel, soit un cran au-dessus de la catégorie spéculative. Elle a également réévalué les perspectives de cette note de négatives à stables.

Moody’s devrait évaluer à nouveau le risque souverain de l’Afrique du Sud, le 12 octobre prochain. Une éventuelle dégradation de la note souveraine du pays le plus développé du continent par cette agence pourrait inciter les investisseurs à procéder à des ventes massives des obligations libellées en monnaie locale.

 

(Source : Agence Ecofin)