Infomédiaire Maroc – Le Maroc a dénoncé, hier, la dérobade de l’Algérie de sa responsabilité internationale à l’égard des populations des camps de Tindouf et le peu de cas qu’elle accorde à leur drame humanitaire.

“Contrairement à l’ensemble des vrais pays d’accueil, l’Algérie est la seule à refuser le recensement et l’enregistrement des populations des camps de Tindouf et à se dérober de ses responsabilités internationales à leur égard”, a déclaré le chargé d’affaires du Royaume à Genève, Hassan Boukili, lors de la 71ème session du comité permanent du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) tenue du 6 au 8 mars à Genève.

Il a relevé que contrairement aux pays d’accueil engagés effectivement et généreusement en faveur de l’assistance et la protection des réfugiés, l’Algérie constitue un cas singulier et une situation unique dans l’histoire de la protection et de l’assistance internationale des réfugiés.

“Contrairement aux vrais pays d’accueil, qui subissent des coûts réels engendrés par des situations de réfugiés qu’ils n’ont pas choisies, l’Algérie a choisi de subir une prétendue situation de ‘réfugiés sahraouis’ qu’elle a elle-même créée”, a fait observer le diplomate.

Rédaction Infomédiaire